Le "Social Media Command Center" de Gatorade en vidéo
PepsiCo a dévoilé sur sa chaîne YouTube son tout nouveau "centre de commande des médias sociaux". Au-delà de ses allures de Big Brother, la marque de soda montre une nouvelle fois sa forte volonté d'engager avec ses consommateurs via le web social. En effet, rappelons notamment que Pepsi avait déjà plus tôt cette année réalisé un virage fort dans ce sens en abandonnant le Superbowl au profit des médias sociaux. Rattaché au marketing, ce centre a pour ambition de faire de la veille sur les conversations ayant trait à la marque mais également sur les tendances émergentes en vue de proposer de nouveaux produits et des campagnes toujours plus appréciés et efficaces.

"J'aime ton commentaire"
De son côté, Facebook a enrichi cette semaine son interface en ajoutant un petit bouton "j'aime" sous chaque commentaire posté par les membre du réseau. Il est ainsi désormais possible de "liker" non seulement les statuts mais également de manière individuelle chaque commentaire qu'ils génèrent. Cette nouvelle façon de mettre en valeur les contributions verra sans doute également la naissance d'un nouveau KPI pour mesurer la qualité de l'engagement des communautés de marque.

Foursquare, plus fort que Gowalla et Brightkite
uTest, communauté de plus de 25 000 testeurs, a mis à l'épreuve en mai trois des plus importantes applications de géolocalisation. Les résultats sont sans appel : Foursquare domine le marché et devance ses concurrents Gowalla et Brightkite sur la majorité des critères étudiés : facilité d'utilisation, opportunité d'obtenir des réductions, connectivité avec ses amis, fonctions de statuts ou encore intégration des réseaux sociaux (Facebook et Twitter en tête). Seul bémol, et pas des moindre, c'est sur sa fonction principale, la géolocalisation, que Foursquare se fait devancer par Gowalla qui serait plus précis selon les testeurs.

La stratégie Foursquare de Starbucks critiquée
On vous a souvent évoqué les actions menées par Starbucks, Domino's ou encore Pepsi sur les réseaux sociaux basés sur la géolocalisation. Il semblerait cependant qu'aussi bien intentionnées soient-elles, ces opérations de promotions ne sont pas exemptes de critiques, notamment Outre Atlantique, comme nous le signifient Augie Ray (Forrester) et Olivier Mermet (Blog de nuit) dans leur blog posts respectifs. Leurs principaux reproches sont la saturation (Starbucks est présent à tous les coins de rues et multiplie donc autant les alertes), un programme de loyauté trop exclusif et décourageant (seuls les maires bénéficient d'avantages), ou bien l'absence de ciblage (aussi bien comportemental que géographique). La France est encore épargnée par ce genre de phénomènes mais celà pourrait changer si la géolocalisation venait à se généraliser, notamment par le biais des prochaines évolutions de Facebook (ce dernier devrait cependant être plus habile sur le ciblage).

La carte mondiale des réseaux sociaux
Plus généralement, Vincenzo Cosenza (Vincos) a publié récemment sur son blog une carte mondiale sur laquelle apparaissent les principaux réseaux sociaux par pays. On y visualise sans surprise la forte expansion de Facebook qui domine très largement le paysage social média mondial. Seuls la Pologne, la Russie, le Brésil, l'Iran et la Chine semblent encore résister au géant américain.

La fin de l'e-mail ?
Enfin, lors de sa keynote au Nielsen Consumer 360 qui se déroulait à Las Vegas entre les 14 et 16 juin 2010, Sheryl Sandberg ("Chief Operating Officer" de Facebook) a annoncé le décès prochain de l'e-mail. Elle s'appuie notamment sur les comportements des adolescents pour prédire les évolutions futures et a ainsi annoncé que seuls 11% d'entre eux consulteraient quotidiennement leurs courriels, leur préférant largement les SMS et les réseaux sociaux. Ce constat n'est pas nouveau, certes, mais aussi engagé soit-on dans les médias sociaux, on peut tout de même s'interroger sur la réalité des alternatives SMS ou social media dans les contextes professionnels notamment. Qu'en pensez-vous ?