Au sommaire : Snapchat lance son widget à base de Bitmojis et imagine des Stories pour le March Madness. Pendant ce temps, Linkedin offre à ses users des outils de personnification de photo de profil.

D’un écran d'accueil mobile à Snapchat, il n’y a qu’un Bitmoji

Rachetée en 2016 par Snapchat, l’application Bitmoji permet de créer son avatar ou celui de ses ami(e)s et de l’utiliser notamment dans Snapchat. Afin de concurrencer Facebook et Instagram qui continuent de le copier, la marque au fantôme blanc lance les widgets de ses avatars Bitmoji. Ces derniers deviennent alors des raccourcis directs aux conversations privées Snapchat. La marque s’appuie ici sur sa différence majeure et sa force: les conversations quotidiennes, sans pression et qui s’effacent automatiquement.

D’un écran d'accueil mobile à Snapchat, il n’y a qu’un Bitmoji

Snapchat imagine des « Our Stories » pour March Madness

Tout au long du tournois de basket, Snapchat va publier plus de 30 "Our Stories" (anciennement appelées Live Stories) et diffuser ce contenu en direct des matches. Les geofilters utilisés sur les Snaps permettront d'agréger le contenu des 64 collèges participants, animant ainsi l'événement de l'intérieur. Le dispositif publicitaire intègre une mécanique permettant d'accéder à des contenus vidéo et autre jeu, et un filtre sponsorisé disponible 48h. Le canal TV sera aussi inclus à travers des spots encourageant la communauté à partager du contenu sur la plateforme.

Snapchat imagine des « Our Stories » pour March Madness

LinkedIn permet d’éditer sa photo de profil et d’y ajouter des filtres

Éditer sa photo de profil sur LinkedIn, c’est dorénavant possible. Appliquer un filtre, recadrer une photo, modifier la luminosité, beaucoup d’options qui devraient rendre service à la communauté LinkedIn. La photo est un élément clé pour se faire remarquer, en effet, elle apporte 21x plus de vues de profil et 9x plus de requêtes de connexion. Pourtant, inutile de participer à une véritable séance photo, vous possédez sans aucun doute une photo étant adaptée à votre profil LinkedIn.

McDonald’s + Trump, l’amour vache

Dans la série des gros ratés des médias sociaux le dernier en date vient du géant McDonald’s. Le 16 mars dernier, sur le compte corporate de la marque @McDonaldsCorp, comptant 151 000 followers, est apparu un tweet inattendu : une attaque frontale dirigée directement contre le président Donald Trump. Malgré une suppression immédiate, les débats autour de ce tweet et sa propagation autour de ce tweet n’ont pas été empêchés. McDonald’s a tenté de rectifier le tir en assurant que son compte avait été hacké par une source externe.

McDonald’s + Trump, l’amour vache