Futur en Seine, la plus grande Fête de l'innovation européenne se déroulait la semaine dernière au CNAM, à la Gaîté Lyrique et à Numa. C'était l'occasion pour We Are Social à la fois de montrer son savoir faire en terme d'innovation et de repérer les startups, les initiatives et les tendances de demain et après-demain.

FES2015

Nous présentions dans le village des innovations Ace Breaker une installation interactive développée pour BNP Paribas dans le cadre de We Are Tennis. Exposée une première fois à Singapour il y a 8 mois, c'était la première fois qu'elle était présentée à Paris. L'affluence sur place, plus de 25000 visiteurs, nous a permis de tester ce social game à grande échelle et d'en tirer quelques enseignements.

AceBreaker

Et si vous êtes curieux d'en savoir plus, vous pouvez retrouver l'installation dans le reportage que France Télévisions a tourné en 4K sur les meilleures innovations présentées pendant le festival :

Au-delà de notre présence, l'ambiance durant ces quatre jours était très sympathique, frénétique, enthousiaste.

Entre le village des innovations, les conférences, les workshops, les soirées, et les évènements de networking dédiés au business, cette année encore l’offre était démesurée ; et même si la tentation était grande, il valait mieux se résigner à ne pas tout faire, tout tester, tout essayer, au risque d'en ressortir épuisé ! Ce que l'on retire de cette profusion, c’est l'impression d’un écosystème très riche d’où émergent de nouveaux modes de collaborations : designers, coders, makers, startupers, creative technologists se rejoignent à côté des grands comptes, des agences et des institutionnels. Des communautés se frottent, collaborent et s'hybrident.

Par ailleurs, si l'innovation est une bonne chose, elle apparaît souvent comme une injonction désincarnée comme le remarquait Olivier Ezratty la semaine dernière. Les innovateurs, c'est mieux ! Et c'est sur ce genre de festival que l'on les rencontre et échange avec eux, que l'on réalise, qu'en parallèle des innovations technologiques, nombreuses sont les innovations d'usages, communautaires et sociales.

Au niveau des conférences, tous les sujets furent abordés, du changement climatique à la ville aux les voitures connectées, tout en passant par la nécessaire transformation digitale des acteurs traditionnels. Beaucoup d'articles ont circulé sur les meilleurs innovations qui ont marqué ce festival. En voici 5 qui sont peut-être passées sous votre radar.

1 - LES ARTS CODÉS
Notre coup de coup de coeur va à cette initiative emblématique de la nouvelle donne des métiers et des modèles. Planqués au 4ème étage de la Gaîté Lyrique, ils ont posé leur machines de prototypage et leur ordinateurs, et alternent entre production avec le public dans un esprit fablab et explication de leur démarche. Ils se définissent comme "une cooperative d'entreprises proposants des objets, des services et des expériences pour penser le design, l'artisanat et ses métiers demain". Comme les avant-gardes, leur manifeste trône au milieu des machines comme les tables de la loi. A suivre de très près.

David Bouleau 2015

2 - BUSIT
Busit est une plateforme open source qui connecte de manière simple pour les utilisateurs differents objets connectés deja grand publics (Parots, Withings, Netamo, Phillips, etc). Grâce à une plateforme ultra simple, la promesse est de Connectez vos services et créez de puissantes interactions entre objets et applications. Un IFTTT, wysiwyg. Des connecteurs existents. Et si le votre n'existe pas sur la plateforme à vous de le coder.

3 - HORYOU
C'est une belle découverte lors de ce festival qui voulait placer cette année l'humain, la collaboration et le "social thinking" au coeur de l'innovation. Ce réseau social dédié aux individus, aux organisations et aux personnalités qui tentent de changer le monde pour le rendre meilleur. Social Network for Social Goods.

Horyou

4 - ULTRASCOPE
Si vous aussi vous rêviez tout petit d'aller dans l'espace, Ultrascope devrait vous ravir. A l'initiative de James Parr, fondateur de l'Open Space Agency, ce projet vous propose de télécharger les fichiers 3D et de les imprimer. Un Arduino et un appareil photo plus tard, vous voila doté d'un matériel fiable pour observer les étoiles.. et pour un prix qui ne sera pas astronomique.

Ultrascope-3d-printed-lumia-8

5 - BIONYFIKEN
On voit se confirmer une tendance lourde autour du tout connecté : voitures, vélos, villes, vêtements, montres, etc... Le marché sera bientôt mûr et gigantesque. La tendance est la digitalisation totale de la réalité, y compris du vivant pour le meilleur et pour le pire. A ce propos, les "implant party" débarquent en france à l'initiative d'un groupe de biohackers Suedois, les Bionyfiken. De quoi s'agit il ? Sur scène, avec public et caméra, une petite dizaine de volontaires se sont fait poser une puce RFID de la taille d’un grain de riz dans la main lors d'une conférence manifeste. Ils pourront dorénavant interagir avec leurs environnements digitaux sans carte ou portable. Certains sont pro-transhumanistes, d’autres se font poser l'implant comme on teste une nouvelle API. A côté de cela, comme pour équilibrer le débat, la conférence "le transhumanisme est il un humanisme pose un regard plus critique sur la digitalisation du vivant. Et c'est rassurant.

implant party