Au sommaire cette semaine : Instagram profite de l'été pour lancer une panoplie de nouveautés : "réactions" dans les stories, indicateur de connexion, sécurité renforcée... Pendant ce temps, Snap met un terme à Snapchat et Facebook se lance dans la K-pop.

Les "réactions" pour les stories Instagram

Instagram teste actuellement une option permettant de réagir aux stories Instagram avec des emojis. Cette option, similaire à celle déployée sur Facebook, représente un nouveau type d'interaction pour les utilisateurs et anisi un nouveau paramètre mesurable pour les marques. Celles-ci pourront alors connaître avec plus de précision les ressentis et intérêts de leurs communautés envers les contenus publiés en stories.

Les réactions pour les stories Instagram

Un indicateur de connexion sur Instagram

L’application propose une nouvelle mise à jour qui vous permettra de savoir si vos en amis sont en ligne (et vice versa). Une fonction qui sera visible lorsque vous accéderez à votre messagerie, ou lorsque vous souhaiterez partager une publication à l’un de vos amis. Vous pourrez aussi la désactiver afin de protéger votre vie privée : il suffira d’aller dans les paramètres puis dans “Sécurité et Confidentialité”.

>Un indicateur de connexion sur Instagram

Instagram : les compte publics bientôt autorisés à retirer des abonnes

Une fonctionnalité moins agressive que le blocage et plus flexible que le passage en compte privé ! Instagram essaie aujourd'hui de donner aux utilisateurs plus de contrôle sur leur propre liste d'abonnés.Le blocage et le déblocage d'abonnés aboutissent essentiellement au même résultat final, mais l'action reste beaucoup moins agressive. En effet, l'application note que les utilisateurs supprimés ne seront pas avertis et constateront simplement qu'ils ne vous suivent pas.

Instagram : les compte publics bientôt autorisés à retirer des abonnes

Une sécurité renforcée sur Instagram

Suite à de nombreuses enquêtes révélant de nouvelles formes de hacking, Instagram propose de renforcer la sécurité des comptes de ses utilisateurs. Le réseau social propose ainsi un autre mode d'authentification que le simple numéro de téléphone. Vous pourrez dorénavant vous connecter avec une application d'authentification comme Google Authenticator par exemple.

Facebook lance des outils créatifs pour ses publicités

Afin d'aider encore plus les marques à la création de publicités, Facebook lance des outils de créations. Les utilisateurs du Ads Managers pourront désormais ajouter eux même du texte sur leurs visuels, rogner les images et gérer leurs filtres et couleurs et pourront aussi accéder à une bibliothèque de templates et de stickers.

Facebook lance des outils créatifs pour ses publicités

Snap ferme définitivement "Snapcash"

Lancée en 2014 par Snapchat alors que la plateforme connaissait une croissance exponentielle, Snapcash fut le service de transfert d'argent développé par le réseau social. 2018, le bilan : le service n'a jamais vraiment réussi à décoller, et pour cause : d'autres multinationales comme Facebook, Google, Apple et Zelle se sont lancées dans cette activité, le manque de fiabilité vis-à-vis de la protection des données de Snap a malheureusement conduit Snapcash à sa perte. L'entreprise va donc se concentrer sur le design et la convivialité de son application afin de proposer des contenus plus attrayants.

Snap ferme définitivement "Snapcash"

Snapchat ajoute de nouvelles possibilités d’exportation pour Spectacles

Les lunettes Spectacles permettent désormais d'exporter les contenus dans différents formats. ! Ces contenus ainsi exportés pourront permettre aux utilisateurs de Spectacles de les partager sur Facebook, Instagram et Youtube. À noter que cette possibilité n’est pas native aux autres applications, ce qui pourra occasionner des problèmes techniques, notamment de compatibilité. Le but de cette nouvelle fonctionnalité est de permettre aux Spectacles de trouver un nouvel élan de popularité, après beaucoup d’invendus et une déception de la part des acheteurs.

WhatsApp va drastiquement réduire les transferts de messages suite aux violences en Inde et au Myanmar

Facebook fait face à de nombreuses critiques selon lesquelles les services de la plateforme, dont WhatsApp, contribuent à l’amplification de la violence, comme celles subies au Myanmar et en Inde. Ceci s’expliquerait par la propagation des “fake news” qui se ferait via la plateforme. Pour répondre à ces critiques, WhatsApp a donc prévu de limiter le nombre de personnes auxquelles un usager peut transférer un message, ce qui, théoriquement, évitera la propagation virale des “fake news”. Un utilisateur pourra donc transférer un message seulement à 20 personnes au lieu de 250, et ce nombre sera limité à 5 en Inde. D’autre part, la plateforme se débarrassera de la fonction “transfert rapide” qui permettait aux utilisateurs de transférer photos et vidéos encore plus rapidement. Bien qu’elles ne permettront probablement pas d’éradiquer toutes les violences découlant des “fake news”, ces mesures semblent être un bon pas en avant de la part de Facebook pour faire face à ce problème.

WhatsApp va drastiquement réduire les transferts de messages suite aux violences en Inde et au Myanmar

Facebook se la joue K-pop

Facebook et Messenger ont intégré il y a quelques jours une collection de stickers, frame et filtres AR créé par le boy band coréen de K-pop BTS en collaboration avec LINE FRIENDS. En se lançant dans cette tendance coréenne, Facebook souhaite conquérir le coeur des internautes asiatiques. Un objectif qui semble se concrétiser aux vues des premières réactions du public.