À l’occasion de la Paris Games Week qui se tient au Parc des Expositions Porte de Versailles du 26 au 30 octobre prochain, mentalista, avec We Are Social, fait découvrir mentalista foot à travers l’organisation d’un tournoi ouvert au public.

Un nouveau territoire exploré par l’agence

Accompagnée par son studio d’innovation, We Are Social a décidé d’incuber la startup mentalista, spécialisée dans les interactions cerveau – environnement. Pour Stéphane Maguet, Directeur de l’Innovation de l’agence, et Fabien Gaëtan, Creative Strategist, ce partenariat est une évidence. “De la découverte des médias sociaux à la compréhension de ces nouvelles cultures qui évoluent constamment ; de nos recherches et expériences en réalité virtuelle sociale en passant par nos réalisations dans le gaming ou encore dans l’événementiel “connecté”… l’exploration de nouveaux territoires innovants est profondément inscrit au coeur de l’ADN de We Are Social. Après le digital, puis le vocal, nous arrivons désormais à l’ère du mental. Notre partenariat avec mentalista nous nourrit et nous permet d’imaginer de nouvelles perspectives d’interactions avec le monde. Nous continuons à découvrir et cartographier l’avenir de notre industrie ainsi que les opportunités de demain pour les marques.”

mentalista, un monde connecté par la pensée

mentalista est né de l’esprit de Bastien Didier, alias Gille de Bast, un jeune artiste numérique de 24 ans, qui explore depuis plusieurs années le champ des interfaces cerveau-machine. Il en est aujourd’hui l’un des spécialistes reconnus. Depuis plus de quatre ans, il développe un savoir-faire dans la création d’interactions entre le cerveau et l’environnement, puis fonde en 2017 mentalista. L’entreprise développe des algorithmes qui interprètent la pensée et la matérialise : grâce à des électrodes déposées à l’arrière de la tête, capables de capter les ondes cérébrales du cortex visuel, l’intensité électrique de la pensée est recueillie puis décryptée. En l’associant à un objet connecté, il suffit alors de visualiser mentalement une interaction avec ce dernier … pour que cela se produise réellement.

“De la science à la fiction, le contrôle de notre cerveau sur l’environnement fait fantasmer. Alors, pourquoi voulons-nous laisser notre cerveau communiquer sans passer par le processus traditionnel des sens ? À quoi ressemblera la société des cerveaux connectés ? La symbiose entre notre cerveau et un ordinateur est-elle inévitable pour subsister aux progrès techniques ?” Tant de questions que soulèvent les recherches de la startup.

Parmi ses recherches, Mentalista Guinguette propose aux visiteurs de faire léviter une assiette de rondelles de saucisson par la pensée. Mentalista foot permet aux participants de jouer une partie de foot en captant et interprétant des ondes cérébrales des joueurs qui se situent dans le cortex visuel. De l’apéro aux matches de foot, mentalista s’empare des pratiques populaires pour les détourner et interroger nos ressources culturelles.

EURO 2016, Fan Zone, Champ de Mars, Paris – ©Pierre Bouvier

Mentalista foot, le premier jeu de football par la pensée

mentalista profite de l’édition 2018 de la Paris Games Week pour faire découvrir au public son innovation mentalista foot. L’équipe organise un tournoi accessible à tous (personnes en situation de handicap ou non, gamers, sportifs, ou non… de 7 à 107 ans !).

Loin de la frénésie des stades de foot, c’est dans une toute autre ambiance que se déroule un match de mentalista foot. Sur le terrain, le calme et la concentration règnent. Pas de crampons mais trois électrodes constituent l’équipement nécessaire aux joueurs de ce nouveau sport qui sollicite les neurones. Installés côte à côte, deux participants s’affrontent. Le match de foot mental dure 5 minutes. Le terrain de 2 mètres par 3 est délimité par un marquage au sol, visible par les joueurs et les spectateurs. L’arbitre dispose d’un sifflet. C’est lui qui lance le jeu, signifie les fautes et met fin à la partie après le temps réglementaire écoulé. Les ondes cérébrales des joueurs sont captées et interprétées. Pour déplacer la balle, ils doivent l’imaginer se déplacer sur le terrain et marquer dans le but de l’adversaire. À force de visualisation, la balle se déplace seule, uniquement par la pensée. Pour donner encore plus de relief à cette expérience hors du commun et continuer à explorer la Social VR, We Are Social va se pencher sur la création d’une version mentalista foot en réalité virtuelle.

Rendez-vous donc à la Paris Games Week pour tester cette expérience hors du commun puis la finale du tournoi, qui aura lieu en fin d’année dans les locaux de We Are Social !