Que faut-il retenir de la semaine en social média ? Tik Tok plébiscité par les ados pendant que Facebook lance officiellement Lasso, le succès du stickers “I Voted” sur Instagram et Messenger qui introduit une fonctionnalité très attendue “Unsend”.

Facebook Messenger va déployer la fonction “Unsend”

Facebook Messenger va lancer prochainement une fonction qui permettra de supprimer des messages envoyés jusqu’à 10 minutes après leur envoi initial. Ce délai d’action peut paraître assez court, en comparaison à la messagerie WhatsApp qui accorde un délai de 60 minutes mais il reste intéressant.

Photo by Amelia Holowaty Krales / The Verge

Succès de l’autocollant “I Voted” sur Instagram Stories

Cette année, Instagram a introduit dans ses stories le sticker “I Voted” qui permet non seulement d’indiquer lorsqu’un utilisateur a voté mais également de trouver un bureau de vote. Lors des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, près de 1000 personnes par minute ont partagé “I voted” dans leurs stories. Un chiffre encourageant qui démontre que ce sticker a encouragé le vote par émulation.

LinkedIn pour plus de diversité

La diversité figure parmi les premières préoccupations des recruteurs aujourd’hui. Ainsi, au Royaume Uni, 78% des entreprises privilégient la diversité pour améliorer leur culture et 38% d’entre elles affirment que l’un de leurs plus grands défis est de trouver une diversité de talents. Face à ces constats, LinkedIn lance de nouveaux outils pour accompagner les entreprises à trouver et recruter des équipes plus diversifiées, ainsi qu’à lutter contre les préjugés inconscients.

YouTube va vous aider à gérer votre temps

YouTube a annoncé le lancement prochain d’une fonctionnalité de gestion du temps, qui permettra aux utilisateurs de connaître le temps passé à regarder des vidéos sur la plateforme. Le compteur ne sera néanmoins pas disponible si l’historique des vidéos est désactivé ou la navigation privée est activée.

IMAGE- JAAP ARRIENS/NURPHOTO VIA GETTY IMAGES

Facebook lance sa nouvelle application Lasso

On vous en avait parlé le mois dernier, c’est désormais une réalité ! Face à la baisse significative du taux de fréquentation des adolescents, Facebook lance officiellement l’application Lasso, pour l’instant uniquement disponible aux USA. Cette application s’inspire de son concurrent Tik Tok qui rencontre un très grand succès actuellement. L’objectif de cette nouvelle application est de créer de courtes vidéos avec des effets “fun”, en y ajoutant des hashtags, pour la partager à sa communauté.

IMAGE- SCREENSHOT / APP STORE

LinkedIn teste une nouvelle fonctionnalité pour les événements

Sur un format similaire à celui de Facebook, LinkedIn développe actuellement un outil dédié aux événements qui permettra de gérer les invitations et de discuter avec d’autres utilisateurs. Déjà testée avec un groupe d’utilisateurs à New York et à San Francisco, le réseau professionnel souhaite déployer cette nouvelle fonctionnalité à l’échelle mondiale dans les prochains mois.

Facebook ajoute YouTube au Portal

Facebook annonce l’intégration de YouTube à son nouvel appareil connecté Portal. En revanche, il faudra patienter encore un peu pour l’arrivée de Google Assistant, en complément d’Alexa déjà présent.

Pinterest fait peau neuve

Après l’intégration d’un fil d’actualité, avec une section dédiée pour suivre les publications des autres utilisateurs, Pinterest simplifie son design à travers une navigation en colonne similaire à Instagram. Cependant, la timeline conserve les fonctionnalités de base, à savoir la possibilité d’ouvrir le contenu ou d’enregistrer une image en cliquant directement dessus.

La formidable ascension de Tik Tok

Depuis sa fusion avec Musical.ly en août dernier, Tik Tok connaît une croissance substantielle et s’est imposée comme un concurrent sérieux sur le marché des réseaux sociaux. En près de trois mois, le nombre mensuel d’utilisateurs actifs de l’application est passé de 100 à 130 millions. Cette augmentation a permis à la plateforme de prendre la première place du podium des téléchargements d’applications. Néanmoins, son taux d’utilisation reste bien plus faible (29%) que celui de ses concurrents (95% en moyenne).