Fonctionnalités, formats, tendances, études, nouvelles sources de monétisation... Que faut-il retenir de la semaine en social média ? La publicité encore plus présente sur Instagram, YouTube met à jour son algorithme, Facebook va lancer un conseil de surveillance.

Un conseil de surveillance bientôt sur Facebook

Alors qu'un examen est en cours sur l'impact des droits et des libertés d’expression sur Facebook, la plateforme, a annoncé qu'un conseil de surveillance vient d’être créé et sera opérationnel d’ici la fin d’année. Son objectif : l’étude des politiques de contenu du réseau social liées à l'équité de son intelligence artificielle et sur les questions relatives à la vie privée.

Photo - David Ramos/Getty Images

Plus de publicité sur Instagram

Instagram intègre la publicité dans son onglet "Explorer", offrant ainsi aux marques la possibilité d'y acheter des publications sponsorisées. Jusqu'à présent, cet onglet était réservé aux utilisateurs natifs et aux contenus de marque. La plateforme a présenté ce nouveau format comme un moyen d'offrir aux annonceurs la possibilité de faire partie de "ce qui est culturel et pertinent, tout en atteignant de nouveaux publics ."



Une nouvelle identification des tweets controversés

Twitter vient d’annoncer un nouveau label pour identifier les tweets controversés ou qui pourraient enfreindre les règles de Twitter. Une étiquette d'avertissement masquera le tweet, et l'utilisateur devra cliquer dessus afin de découvrir le contenu. Un porte-parole du réseau social a déclaré que la fonctionnalité ne sera utilisée que pour les comptes vérifiés en lien avec des fonctions politiques, notamment les tweets du président Trump.

Un algorithme moins contraignant sur YouTube

YouTube introduit des changements au niveau de ses modalités de navigation afin de permettre aux utilisateurs de prendre la main sur le contenu auquel ils sont exposés. Ces nouveaux outils donnent la possibilité à l’utilisateur, par le biais de filtres, de sélectionner et/ou bloquer un certain type de contenu. Souvent critiquée pour son algorithme trop permissif, la plateforme montre qu’elle souhaite agir face aux inquiétudes et aux critiques des utilisateurs.

De nouvelles fonctionnalités pour les administrateurs LinkedIn

LinkedIn a mis en ligne une nouvelle fonctionnalité “Call To Action” pour les administrateurs de pages qui publient du contenu. L’outil propose cinq options : contacter l'entreprise, en savoir plus, créer un compte, se connecter et visiter le site internet. Par ailleurs, le réseau professionnel permet dorénavant de modifier les informations d’une page directement via un mobile.