Internet regorge de contenus qui peuvent nous faire rire, nous effrayer, ou nous donner espoir en l'humain.  Au delà des trolls et des lols, si vous savez ce que vous cherchez sur la toile, les memes et autres tweets peuvent être les signaux avant-coureurs de véritables changements culturels et de comportements sociaux plus profonds. Deux fois par mois désormais, Lore Oxford, notre Global Head of Research and Insights nous livrera son décryptage de ces tendances.

Pour ce premier rendez-vous, Lore revient entre autres sujets sur le mariage de célèbres influenceurs, les icônes animées des millenials et l’importance des légendes dans la création de content social aujourd’hui.

Le mariage de Marzia et PewDiePie, ou la frontière qui se brouille entre influenceurs et célébrités

L’italienne Marzia Bisognin est influenceuse dans la mode et entrepreneuse. Felix Kjellberg, mieux connu sous le nom de PewDiePie, lui, est le plus gros YouTubeur au monde. Tous deux sont devenus célèbres sur YouTube au début des années 2010 et leurs followers suivent leur histoire d’amour depuis 2011. Et le 20 août dernier, ils se sont dits oui.

Beaucoup de fans ont réagi en postant des posts comme celui-ci :

Ce Tweet incarne parfaitement ce que les fans de la première heure de Bisognin et Kjellberg ont ressenti lorsqu'ils ont prononcé leurs vœux. Ils ont grandi avec ces deux personnalités ; ils ont vu la relation évoluer avec le temps. Mais cela montre aussi le décalage entre leurs débuts et leur statut aujourd’hui.

D'un côté, ces captures d'écran lo-fi résument parfaitement l'intimité et l'authenticité du couple qui a séduit les fans au début sur YouTube. En revanche, leur célébrité et leur opulence font davantage penser au mariage de stars internationales. Et les reportages du mariage sont un mix d' hommages illustrés sur Instagram, de tweets et d'articles publiés dans The  Mirror, The Sun et The Daily Mail. Preuve que les plus influenceurs stars sont appelés à faire partie de la culture populaire de masse.

Le personnage de Bob l’éponge Carlo, icône des millenials

Les personnages de télévision pour enfants sont devenus incontournables dans la culture internet, comme le montrent tous les memes partagés et repostés par un public bien plus âgé que l'audience initiale de ces programmes. Que ce soit Peppa Pig , Bob l’éponge ou le dessin animé Arthur des années 90 avec son meme du poing, beaucoup d’images issues de ces dessins animés pour les moins de 10 ans sont régulièrement associées à l’expression des sentiments de jeunes de 20 et 30 ans sur la toile.

Observez ici :

Utiliser Carlo (en Anglais Squidward), le voisin grincheux de Bob l’éponge, comme un moyen de philosopher sur le fait d’avoir 20, 30 ans fait tellement sens. Cette génération a été confrontée à l’âge adulte qui - du moins pour certains - ne ressemble pas à ce à quoi elle s’attendait ou ce qu’on lui avait promis. Acheter une maison, avoir un salaire...tout est plus difficile qu'ils le pensaient... Dans ce contexte, ils souhaitent échapper à la gravité de la situation en l'infantilisant.

Les messages comme ceux-ci sont pertinents à plusieurs niveaux : ils dédramatisent la pression universellement reconnue de devenir adulte, et ils utilisent des références culturelles qui parlent à tous.  En réponse aux pressions de la “vraie vie”, les personnages de dessins animés sont utilisés dans la culture internet comme des symboles de liberté, de jeu, qui permettent aux millennials de trouver du réconfort en ligne, tout en échappant aux pressions de la vie adulte.

«Bernie x Cardi B» ou comment emprunter un peu de capital culturel à une star des réseaux sociaux

Depuis 18 mois, la jeune femme politique américaine Alexandria Ocasio-Cortez, "AOC",  démocrate dans la lignée de Bernie Sanders et plus jeune candidate jamais élue au Congrès américain, nous montre une nouvelle façon pour les politiques d’engager leurs électeurs via les plateformes sociales. Entre ses Live Instagram qui la montrent en train de chatter avec ses followers tout en préparant du chili, et ses nombreux clapbacks sur Twitter , elle a su gagner le cœur du public sur les réseaux sociaux, car son style de communication ne ressemble qu’à son propre langage, adapté au digital, du quotidien, non polissé et interactif.

Car AOC, c'est aussi une jeune femme qui a grandi sur ces réseaux sociaux. Il est donc logique qu'elle les choisisse pour faire sa communication. Ce n’est pas une tactique à laquelle Bernie Sanders - qui se représente aux élections de 2020 à 77 ans - peut si facilement s’adapter. Pour autant, cela ne veut pas dire qu'il ne peut pas participer à des conversations sur ces plateformes. Preuve en est jeudi dernier, cette vidéo de Bernie :



Cette interview par la rappeuse américaine Cardi B est un bon exemple de la manière dont Sanders peut se rendre visible sur les plateformes sociales et dialoguer avec le public du web sans que cela ne sonne faux. Il laisse Cardi diriger l'interview - un flot de questions qu'elle a été chercher auprès de ses followers Instagram - pour s'intégrer dans le monde de la rappeuse. En la laissant prendre le contrôle, il emprunte un peu de son “capital culturel”. Bernie n'a donc pas eu à se comporter comme un jeune pour dialoguer avec les jeunes - il lui fallait juste avoir des amis aux bons endroits ;)

@captionthreads, ou comment écrire les meilleures légendes

Depuis qu'Instagram a lancé les carrousels en 2017, un grand nombre de comptes sont apparus pour aider les gens,  en 10 photos, étape après étape, et répondre à toutes sortes de questions. Des questions qui étaient précédemment l’apanage des discussions entre amis, des conseils entre mères de famille ou des magazines d’ados, comme par exemple "dire à votre coup de coeur que vous l’aimez" ou "trouver la motivation pour faire de l’exercice" .

Et alors que les problèmes universels inhérents aux adolescents continuent à peser sur eux, il en existe quelques nouveaux à ajouter à la liste. En particulier, celui de savoir comment créer du bon contenu.

C’est ce qu’illustre ce post de @captionthreads , un compte avec plus de 48 000 abonnés,  qui est destiné exclusivement à aider à créer les meilleures légendes Insta (les autres thèmes incluent «Légendes de photos de groupe» et «Légendes de photos ’Ariana Grande»). Plus du tiers (37%) des adolescents se sentent obligés de publier du contenu pas seulement pour apparaître à leur avantage, mais aussi pour susciter le plus de likes et de commentaires possibles. Sur Instagram, il ne s’agit pas seulement de poster des photos “hot” ou esthétiques, mais bien d’être drôle, intelligent et culturellement engagé. Et souvent, ce sont les légendes qui le permettent.