Fonctionnalités, formats, tendances, études, nouvelles sources de monétisation... Que faut-il retenir de la semaine en social média ? Facebook et Twitter divergent face aux publicités politiques, la peinture 3D arrive sur Snapchat, et Facebook connecte les collaborateurs avec "Work Groups".

Facebook met à jour Messenger pour faciliter la communication des marques avec leurs clients

Facebook vient d'annoncer une mise à jour de Messenger afin que les marques puissent interagir plus rapidement et facilement avec leurs clients. Une nouvelle fonctionnalité permettra notamment aux marques de proposer des questions communes aux clients, de manière à ce que l'utilisateur ait la réponse à sa question plus rapidement.

La peinture 3D arrive sur Snapchat

Snapchat introduit aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité de peinture 3D, similaire à la fonctionnalité “AR Doodle” du Samsung Galaxy Note 10. Ce nouvel outil permet à l’utilisateur de dessiner en réalité augmentée, sur son visage en caméra frontale et sur l’environnement en caméra arrière. Elle est dès à présent disponible dans la section “Créer” de l’application iOS et sera bientôt disponible sur Android.

Facebook lance l'option "Work Groups" pour connecter les collaborateurs

Cette fonctionnalité aidera les gens à communiquer plus facilement avec leurs collaborateurs, sans avoir à être amis sur Facebook. Ces "groupes de travail" représentent une alternative à Facebook Workplace, même si cette nouvelle option reste assez mineure. À travers "Work Groups", Facebook souhaite mieux protéger la vie privée de l'utilisateur tout en facilitant la connexion sur son application, souvent délaissée au profit d’autres messageries instantanées.

Pinterest modernise ses applications iOS et Android

Afin d’offrir une expérience toujours plus optimale aux utilisateurs, Pinterest rafraîchit ses applications iOS et Android. Les recherches se font désormais depuis la barre de navigation, permettant aux Pinners d’accéder à des tendances personnalisées en un clic. Le haut de l’écran d’accueil contiendra également des idées pour des tableaux avec lesquels les Pinners ont interagi récemment, ces idées pouvant être sauvegardées en un clic. Les Pins sauvegardés sont donc plus faciles à trouver grâce à ces modifications du design des profils et des tableaux. L’idée principale de cette mise à jour est de rendre le réseau social plus immersif.

Pinterest dépasse le cap des 300 millions d’utilisateurs par mois

Au troisième trimestre 2019, le réseau social poursuit sa croissance avec un chiffre d’affaires en hausse de 47% sur un an, pour atteindre 279,7 millions de dollars. La société compte désormais 322 millions d’utilisateurs actifs par mois, vend de la publicité dans 28 pays, et intègre des plateformes e-commerce comme Shopify pour ses marchands et annonceurs. L’usage de Pinterest par les commerçants via leurs sites e-commerce a ainsi été multiplié par 10 depuis le mois de mai. Côté utilisateurs, la dernière mise à jour, qui améliore les recommandations personnalisées, a permis de doubler le nombre d’engagements.

Facebook poursuit sa croissance et autorise les contenus politiques

Facebook a recruté 2% de nouveaux abonnés au troisième trimestre 2019, son nombre d’utilisateurs s’élevant dorénavant à 2,45 milliards de personnes dans le monde. Par ailleurs, après l’annonce de Twitter expliquant qu’il interdirait désormais les publicités à caractère politique, Mark Zuckerberg a de son côté annoncé qu’il continuerait à autoriser ce type de contenus, prônant la liberté d’expression. Il a en revanche promis plus de transparence sur ces publicités, sur leur prix et leur distribution.

Twitter interdit les publicités politiques

Le réseau social vient d’annoncer l’interdiction des publicités politiques. Le CEO de Twitter, Jack Dorsey, affirme que les publicités politiques sur les réseaux sociaux ne sont de l’ordre de la liberté d’expression, et que payer pour augmenter la portée d’un discours politique va au-delà de ce que les systèmes démocratiques actuels peuvent gérer. Cette décision survient, tandis Facebook reste sur ses positions et continue d’autoriser ces publicités, considérant que ce n’est pas aux réseaux sociaux de faire l’arbitre. Pour Twitter, la diffusion d'un message politique ne doit pas être achetée, mais méritée.