Fonctionnalités, formats, tendances, études, nouvelles sources de monétisation... Que faut-il retenir de la semaine en social média ? Facebook lance Facebook Pay, Instagram continue de masquer les likes, et Twitter lutte contre les deepfakes.

Facebook lance Facebook Pay

Facebook lance aux Etats-Unis son nouveau système de paiement, Facebook Pay, solution commune à toutes ses applications Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp. Ce système est conçu pour faciliter les paiements sur les réseaux sociaux et applications populaires de Facebook. Les utilisateurs Facebook Pay peuvent désormais envoyer de l'argent à leurs amis, acheter des produits ou même faire un don à des collectes de fonds.

Instagram masque les likes dans le monde entier

Depuis avril, la plateforme expérimentait le masque du compteur de likes sur les publications dans un certaine nombre de pays. A présent, ce test s'étend partout dans le monde sur un échantillon de personnes. Les utilisateurs seront maintenant amenés à décider par eux-mêmes si le contenu vaut la peine d'être liké, quel que soit le nombre de likes reçus. Cette évolution encourage les utilisateurs à partager le contenu qu’ils souhaitent sans l'appréhension de ne recevoir qu'un faible nombre de likes, visible aux yeux de tous. Jusqu'à maintenant, les retours du test ont été positifs mais Instagram continue le poursuit car cela constituerait un changement fondamental pour l’application.

Tiktok va tester les vidéos shoppables

À l’instar d’Instagram, TikTok va expérimenter la possibilité pour les Tiktokers d’inclure un lien de redirection vers un site marchand depuis leurs vidéos. Contrairement aux publicités vidéos payantes des marques, cette offre pourrait théoriquement permettre à tout utilisateur de transformer la plateforme en un tremplin pour sa propre boutique en ligne.

Facebook améliore ses publicités dynamiques avec le machine learning

Les annonceurs peuvent encore un peu plus personnaliser leurs publicités sur Facebook grâce au machine learning. Ces améliorations permettent de délivrer à un utilisateur la version la plus pertinente d’une annonce, en se basant sur le format qu’il préfère et auquel il répond le plus. Cette nouvelle fonctionnalité permet aussi de traduire automatiquement une annonce pour les audiences internationales, et d’adapter le contenu texte en fonction des formats.

Twitter lutte contre les deepfakes

Twitter a annoncé la mise en place d’une nouvelle politique destinée à combattre les deepfakes et les médias “manipulés” dont le message premier aurait été détourné. Twitter veille à ce que les deepfakes ne servent par d’outils de propagande. Trois mesures sont donc mises en place : d’abord, une note d’information qui sera placée à côté des tweets potentiellement manipulés ; ensuite, les utilisateurs seront avertis avant de pouvoir partager ces tweets ; et enfin, un lien vers d’autres sources d’information sera proposé pour les utilisateurs qui souhaitent en savoir plus sur le sujet.