Que vous cherchiez désespérément une invitation ou que vous n'en ayez pas entendu parler du tout, vous devriez être attentif à la plateforme la plus médiatisée du moment : Clubhouse, un nouveau type de réseau social, entièrement axé sur l'audio.

Nos experts innovation de nos bureaux de Londres et de Milan, Sam Cox et Luca Della Dora - accompagnés de Claire Tremblay, directrice artistique associée basée à Toronto - examinent ce qui rend cette plateforme si unique, ses earlys adopters, et enfin ce que les marques et les pros du marketing doivent savoir afin de déterminer si elle sera la (bonne) prochaine grande plateforme à adopter. 

Il a été assez difficile d'ignorer le buzz autour de Clubhouse. La plateforme sociale exclusivement audio a atteint une valeur de 100 millions de dollars avec seulement 1 500 utilisateurs après son lancement en mars 2020 par des amis de la Silicon Valley, Rohan Seth et Paul Davison, et sa croissance est en hausse depuis lors. 

Aujourd'hui, Clubhouse attire plus de 2 millions d'utilisateurs chaque semaine, selon Andre Chen de la société de capital-risque a16z, et - après une nouvelle série d'investissements (100 millions de dollars) - il est maintenant évalué à plus d'un milliard de dollars.

Mais revenons à l'essentiel.

Qu'est-ce que Clubhouse et qui l'utilise ?

Pour faire court : Clubhouse est une application social media uniquement audio, qui vise à mettre en relation les gens dans le cadre de conversations qui font sens.

Voyons cela de plus près.

Tout d'abord, sachez que vous avez besoin d'une invitation pour accéder à Clubhouse et l'app n'est actuellement disponible que pour les utilisateurs d'iOS, bien que la version Android sera disponible dans les prochaines semaines.

Lorsque vous accédez à Clubhouse, vous pouvez naviguer entre les différentes Rooms où les utilisateurs parlent des sujets qui les intéressent. Vous êtes libre de rejoindre ces salles si vous voulez prendre part à la conversation - ou même si vous voulez tout simplement écouter. Les utilisateurs peuvent rejoindre - ou organiser - des Rooms avec des personnes qu'ils connaissent, avec des professionnels avec lesquels ils souhaitent partager leurs réflexions, ou même avec des célébrités (Oprah, Drake et Kanye sont déjà sur Clubhouse).

Bien qu'elle n'ait qu'un an, la plateforme est déjà présente dans plusieurs pays et gagne rapidement en notoriété, ce qui se traduit par une forte croissance du nombre d'utilisateurs. Et grâce à cette croissance, les gens commencent déjà à utiliser la plateforme de manière nouvelle et différente, en expérimentant un large éventail de formats - des séances de questions-réponses de base centrées sur un seul sujet, aux discussions ouvertes sur des sujets plus larges.

Voici quelques exemples d’expérimentations : nous avons vu des utilisateurs créer des Rooms pour l'organisation de blind dates, où l'hôte choisit et sélectionne qui sera sur scène pour parler à d'autres célibataires éligibles ; un autre phénomène émergent est celui des personnes qui commentent en direct des événements IRL - tels que des matchs de football - avec leurs amis ou des experts sportifs. Nous avons repéré des salles de méditation, où les gens écoutent... le silence : il est étonnant de penser que sur une plateforme uniquement audio, certaines personnes n'utilisent aucun son (ok, cela semble un peu étrange, mais fascinant en même temps).

L'idée derrière Clubhouse est de donner à chacun la possibilité d'interagir avec l’autre, sans avoir besoin de regarder un écran - et après plus d'un an passé à allumer/éteindre les caméras et les microphones pour les appels Zoom, c'est assez énorme. La plateforme ne demande pas l'effort de parler devant une caméra et rend les discussions plus informelles.

Clubhouse offre une expérience différente de celle des plateformes sociales visuelles, ce qui lui permet de les concurrencer différemment : lorsque vous passez votre temps sur Instagram, vous ne passez pas votre temps sur TikTok, mais vous pouvez faire défiler votre flux Instagram tout en vous joignant à une conversation Clubhouse. Et cela fait une grande différence en termes d'expérience.

En ce moment, vous pensez peut-être que c'est exactement ce qui se passe lorsque vous écoutez un podcast - ou une station de radio. Si vous êtes un podcasteur, vous vous demandez peut-être si cela signifie la fin de votre podcast. N'ayez crainte, Clubhouse ne tuera pas les podcasts, du moins tant que les podcasts continueront à produire du contenu de qualité. Mais Clubhouse pourrait potentiellement les enrichir, en ajoutant une nouvelle couche et la possibilité pour les auditeurs de discuter avec leur talent préféré - par exemple, avant ou après l'épisode d'un podcast.

Comment fonctionne Clubhouse ?

Comme mentionné, vous aurez besoin d'une invitation pour rejoindre le réseau. Une fois que vous l'avez reçue, vous pouvez créer votre profil et ensuite indiquer à l'application vos sujets et intérêts préférés, ce qui aidera Clubhouse à vous proposer des conversations intéressantes. N'oubliez pas de soigner votre biographie - car ici vous avez suffisamment d'espace pour vous présenter sans limites de caractères.

Une fois cela fait, vous pouvez accéder aux Rooms qui vous semblent intéressantes (que ce soit pour le sujet ou les personnes qui y sont déjà) ou vous pouvez accéder à la section "À venir pour vous" et activer une notification lorsqu'une salle doit commencer.

Pour l'instant, les salles ne peuvent accueillir qu'un nombre limité d'utilisateurs - il semble que 5 000 soit la limite, mais la salle à laquelle Elon Musk a participé a rassemblé plus de 5 600 utilisateurs, tout n'est pas très clair pour l'instant.

Lorsque vous êtes dans une Room, vous commencez par écouter la conversation et vous pouvez ensuite décider si vous voulez y rester, juste pour écouter, ou si vous voulez parler : dans ce cas, il vous suffit d'appuyer sur le bouton "Main" pour demander au modérateur de vous donner ce super pouvoir. 

L'autre option consiste à créer votre propre salle, au cas où aucune des salles actuelles ne vous intéresse suffisamment pour que vous y preniez part. Dans ce cas, vous aurez la possibilité de nommer les orateurs, le sujet et tout le reste.

Les Rooms que Clubhouse vous propose sont basées sur les personnes que vous suivez, tout comme l'algorithme de TikTok. Vous pouvez même modifier vos centres d'intérêt en accédant aux paramètres et en indiquant ce qui est pertinent et intéressant pour vous, en choisissant parmi une série de sujets différents.

Ce qui différencie Clubhouse de toute autre plateforme sociale est l'expérience qu'elle offre : vous pouvez profiter du contenu pendant que vous faites le ménage à la maison, que vous cuisinez votre risotto préféré, ou pendant que vous marchez - sans risquer de heurter un lampadaire.

Quels sont les types de conversations qui ont lieu ?

La plus grande force de Clubhouse est la diversité des conversations que vous pouvez trouver. En rejoignant la plateforme, et dans la section "Explorer" de l'interface, vous avez la possibilité de rechercher des conversations qui sont filtrées par catégories. Cela vous donne une méthode facile pour trouver et suivre ce qui vous intéresse.

Loisirs, cultures, carrières et curiosités - tout y est. En ce moment, il y a beaucoup de Rooms utilisées par les Américains et un certain nombre de modérateurs sont des personnalités comme Gary Vee ou des experts en growth hacking qui essaient de vous dire comment faire croître votre entreprise (ou comment se développer sur Clubhouse) ; cependant, des Clubs significatifs et utiles commencent à apparaître.

Comment les marques peuvent-elles s'impliquer ?

La société présente sans cesse de nouvelles opportunités pour que les marques touchent les consommateurs actuels et potentiels. Et Clubhouse ne fait pas exception à la règle. Il existe quelques pistes pour que les marques puissent faire une entrée remarquée sur Clubhouse.

Un nouveau marketing d'influence ?

Certains utilisateurs de Clubhouse sont de plus en plus populaires dans leur domaine, rassemblant des centaines de milliers d'adeptes. Lorsqu'ils organisent un Club, ils ont immédiatement un grand nombre d'adeptes engagés qui se joignent activement à la conversation. Les marques pourraient par exemple sponsoriser une session hebdomadaire ou proposer leurs produits pour créer un point de discussion central ?

Clubhouse est également en concurrence avec Twitter qui a développé sa propre fonction audio appelée "Spaces". Comme Clubhouse, Spaces est encore en version bêta avec un nombre limité d'utilisateurs. Il est important de noter que Twitter a déjà une base de 330 millions d'utilisateurs ; on ne sait pas encore si Spaces va prendre son envol, mais cela démontre l'engouement pour les espaces réservés à l'audio, qui est en train de fortement s'intensifier.

Les utilisateurs vont réfléchir aussi de plus en plus à comment utiliser la plateforme de manière plus utile, par rapport au monde d’aujourd’hui, en concentrant par exemple leur Room sur un seul sujet, en proposant des sessions plus courtes et constructives, pour un impact positif sur le sens des conversations tenues sur la plateforme.

Il sera également intéressant de voir comment Clubhouse donnera aux créateurs et aux influenceurs une raison de s'engager avec leurs communautés sur la plateforme : il est assez probable que Clubhouse reproduira un modèle d'abonnement similaire à celui de Twitch, mais il est également intrigant de voir comment il évoluera pour s'adresser à un marché plus large...

Que Clubhouse réussisse ou non à long terme, on a l'impression qu'il a contribué en tout cas à lancer un nouveau type de comportement sur les médias sociaux - et l'audio social est à priori là pour rester !