Fonctionnalités, tendances, études, nouveaux formats publicitaires... Que faut-il retenir de la semaine en social media ?

TikTok ne permettra plus aux utilisateurs de refuser les publicités personnalisées.

La plateforme rendra bientôt obligatoires les publicités personnalisées. Cela signifie que vous commencerez à recevoir des publicités dans l'application en fonction du type de contenu que vous consommez, que vous le vouliez ou non. Actuellement, TikTok dispose d'un paramètre qui permet aux utilisateurs de choisir si les publicités qu'ils voient sont basées sur leur activité dans l'application. Cela changera à partir du 15 avril, mais les utilisateurs pourront toujours contrôler si l'application crée des publicités personnalisées basées sur des données tirées de plateformes et sites Web tiers. 

TikTok privacy policy update surprises users with more personalized ads -  Vox

Facebook travaille sur un Instagram pour enfants

Votre enfant insiste pour avoir un compte Instagram ? C'est un dilemme auquel de nombreux parents sont confrontés, et dont Facebook est bien conscient. L'entreprise travaille sur une version d'Instagram pour les enfants de moins de 13 ans, qui permettra aux parents d'avoir un maximum de contrôle et de transparence. La politique actuelle d'Instagram interdit l'accès à la plateforme aux enfants de moins de 13 ans. Cette nouvelle version permettra aux enfants de participer au monde amusant des réseaux sociaux, mais dans un environnement plus sécurisé. Avec la création de Messenger Kids, il est clair que Facebook souhaite exploiter cette nouvelle génération d'utilisateurs de médias sociaux.

Lancement de la version bêta de YouTube Shorts aux États-Unis

Après TikTok et les Reels sur Instagram, YouTube a ajouté un nouvel acteur au game des vidéos courtes : Shorts. La fonctionnalité est lancée en version bêta aux États-Unis, et est déjà disponible depuis plusieurs mois en Inde. Shorts est doté d'une caméra multi-segments qui permet aux créateurs d'enchaîner facilement les clips, d'une large sélection de pistes musicales et d'un outil de sous-titrage. Comme pour TikTok, les utilisateurs pourront parcourir un flux continu de courtes vidéos, s'abonner à leurs créateurs favoris et explorer des hashtags ou des sons spécifiques. On ne sait pas encore quand Shorts sera disponible dans d'autres pays, la fonctionnalité n'en étant qu'à ses débuts.

Facebook va démarcher des rédacteurs pour son offre de newsletters

Ce n'est un secret pour personne que Facebook travaille sur une offre de newsletters, qui sera bientôt testée sur la plateforme. Dans le cadre de ce test, Facebook va également démarcher des rédacteurs, dont certains seront rémunérés par la société. Le groupe sera composé de petits écrivains indépendants. L'outil de newsletter aidera les écrivains à créer un site web en dehors de Facebook. Cette entrée dans le monde des newsletters fait suite au succès de Substack, qui a versé des avances à de nombreux écrivains afin de les faire passer sur la plateforme. Facebook a adopté cette technique afin d'assurer le succès de son offre de newsletter. 

Instagram ajoute un nouvel outil de sécurité pour les adolescents

Instagram a encore mis à jour ses paramètres de confidentialité destinés aux adolescents, rendant plus difficile l'interaction des adultes avec ces utilisateurs. Les nouvelles fonctionnalités empêchent les utilisateurs adultes de contacter les adolescents qui ne les suivent pas déjà. L'exception à cette règle permet aux adolescents d'interagir avec des membres adultes de leur famille et d'autres adultes de confiance sur la plateforme. Si un adolescent s'est déjà connecté avec un adulte et qu'il lui envoie des DM, il sera averti si cet adulte a un comportement suspect et pourra le bloquer, le signaler ou lui interdire tout contact ultérieur.

Teen Privacy Experience

YouTube avertit les créateurs des problèmes de droits d'auteur

Les droits d'auteur peuvent être un véritable casse-tête pour les créateurs sur YouTube. La plateforme le sait, et tente aujourd'hui de faciliter le processus en mettant en place un nouvel outil appelé "Checks". Checks indique à l'avance à un créateur si sa vidéo contient des éléments protégés par le droit d'auteur et respecte les directives en matière de publicité. La nouvelle fonctionnalité s'appuie sur Content ID ; si le système d'identification des droits d'auteur de YouTube trouve une violation après l'analyse d'une vidéo, la politique des détenteurs de droits sera automatiquement appliquée à la vidéo, ce qui aura pour effet de bloquer entièrement la vidéo ou de permettre aux détenteurs de droits de monétiser la vidéo.

Snapchat mise sur la mode et le e-commerce

Snapchat s'implique de plus en plus dans le shopping en ligne. La société a acquis Fit Analytics, une startup basée à Berlin qui a mis au point une technologie pour aider les acheteurs à trouver des vêtements et des chaussures à la bonne taille auprès des boutiques en ligne. La startup travaille déjà avec un certain nombre de grandes marques, et cette acquisition permet à Snap de développer sa plateforme de shopping. Cette opération astucieuse permettra aussi à Snapchat de diversifier ses revenus et de s'assurer une réputation de plateforme de e-commerce de premier plan, ce qui lui vaudra de lucratives activités publicitaires de la part des marques. 

Snap Scoops Up Virtual Apparel-Sizing Company Fit Analytics for Ecommerce  Expansion

Twitch permet aux streamers d'éviter plus facilement les infractions au droit d'auteur

Vous espérez rester du bon côté de la loi sur le droit d'auteur ? Twitch vous permet d'être un streamer avisé en ajoutant des outils qui permettent aux utilisateurs de supprimer en masse leurs streams enregistrés. Avec un système de strike en place, les contrevenants au droit d'auteur risquent d'être bannis définitivement. La nouvelle fonctionnalité permet aux streamers de jouer du bon côté de la loi sur le droit d'auteur. Cette mesure a été prise à la suite de la vague de démantèlements liés au Digital Millennium Copyright Act dont les streamers ont fait l'objet l'année dernière. Si un streamer reçoit une demande de retrait DMCA, il recevra un message dans sa boîte de réception sur le site. 

Giphy ajoute le bouton "Engagez-moi”

Vous cherchez du travail ? Faites-le savoir au monde entier grâce au nouveau bouton "Hire Me" de Giphy, qui permet aux marques et aux professionnels de trouver et d'engager plus facilement des artistes sur sa plateforme. Les artistes vérifiés peuvent se rendre dans leurs paramètres et activer la fonction "Hire Me", qui ajoutera le bouton à leur chaîne, avertissant tous les utilisateurs connectés qu'ils sont disponibles à l'embauche. Cette fonction est d’autant plus importante quand on sait que de nombreux artistes utilisent les médias sociaux pour promouvoir leur travail et leurs services.

GIPHY Helps Artists Get Gigs With New Hire Me Button

À suivre...

Twitter teste un moyen de regarder des vidéos YouTube depuis la page d'accueil de son application iOS et une fonction "annuler le tweet" avec un éventuel service d'abonnement.