FIDH

FIDH #ILeaveBurundi

Brief

Depuis 3 ans, le Burundi est en proie à des violences politiques qui ont fait plus de 1700 morts et poussé 400 000 nouveaux Burundais vers l’exil. Afin d’interpeller l’opinion publique, et plus particulièrement les leaders d’opinion sur la situation dramatique du pays et de ses réfugiés, la FIDH a une nouvelle fois fait appel à We Are Social qui a imaginé la campagne “I Love / I Leave Burundi”.

Idée

L’idée était de mettre en perspective deux réalités : celle d’un pays magnifique dans lequel on aimerait voyager et de l’autre, un gouvernement tyrannique qui a contraint 400 000 Burundais à fuir leur pays.

Concept

Pour cristalliser cette tension, nous avons créé une campagne de tourisme autour d’un compte Twitter dénommé “Destination Burundi” (@DestinationBur1). Les posts mettaient l'accent sur une vision lénifiante du pays pour ensuite basculer et dénoncer la réalité du point de vue des 400 000 réfugiés burundais.

Dispositif

Le début de la campagne a été amorcé le 8 mai 2018 avec des premiers posts autour de la réalité paradisiaque du Burundi. Le point d’orgue de la campagne a été le 15 mai 2018, avec le reveal du film “Discover Burundi”, qui nous nous fait basculer dans une réalité plus sombre. La campagne a duré une quinzaine de jours permettant de distiller des faits précis sur les conséquences des exactions opérées par le régime.

  • Près de 9 M d’impressions avec un budget minimum
  • 100 000 vues de la vidéo
  • #Icouldhavebeen Des centaines de conversations entre les pro-régimes et les opposants.

MORE CASE STUDIES