Difficile ce matin de passer à côté de la nouvelle : Facebook vient d'acquérir WhatsApp !

Notre dernière infographie met en perspective ce dernier mouvement dans la stratégie d'acquisition du géant du Like !

Marche accélérée vers le Tout Mobile !
Dans sa volonté de se positionner comme un réseau mobile, Facebook frappe fort et sûrement avec cette acquisition. Un tournant que Messenger, sa propre application mobile, lancée pourtant depuis août 2011, n'avait pas réussi à lui faire prendre. Il n'a jamais réussi à atteindre l'audience ou l'aura d'un WhatsApp, d'un WeChat ou encore d'un Line auprès du public.

Ce partenariat lui permet d'accéder à l'une des plateformes conversationnelles en temps réel les plus actives du moment et d'en tirer profit à plusieurs niveaux.

D'un point de vue utilisateur, l'envergure et la capacité financière de Facebook devraient sonner comme une bonne nouvelle, en donnant à WhatsApp les moyens de développer plus rapidement de nouvelles fonctionnalités.

D'un point de vue marketing, WhatsApp est un superbe actif qui vient renforcer le portefeuille de Facebook. Il peut désormais compter sur un volume gigantesque de données concernant les interactions en temps réel, principalement en mobilité, et intégrer dans son développement une nouvelle compréhension des échanges personnels, des dynamiques relationnelles réellement fluides, perspective neuve au regard de sa propre plateforme.

D'un point de vue service, la manière dont Facebook compte monétiser WhatsApp n'est pas encore très claire. Le recours à la publicité nous semble cependant à écarter : interrompre des conversations "privées", en one to one, risque d'être encore moins bien reçu que l'insertion de post sponsorisé sur un newsfeed pourtant ouvert.

Notre conviction est que la monétisation est à chercher du côté de la Relation Client : WhatsApp, service Always On en mobilité, représente une superbe opportunité de canal dédié au Service Consommateur.

Autre piste méritant d'être explorée : celle du marketing mobile, des SMS plus précisément. Le volume des messages texte échangés sur WhatsApp est deux fois plus important que le volume des SMS envoyés de par le monde aujourd'hui. Ce qui rend cette piste loin d'être anecdotique!

Il faudra cependant être très prudent, au risque de voir la plateforme dénaturée par les SPAMS et les messages non sollicités, et voir les utilisateurs migrer vers d'autres plateformes toute aussi attractives sur ce même service. WhatsApp n'est effectivement pas le seul service disponible !

Des concurrents pas négligeables
Aussi incontournable soit-il, WhatsApp ne domine pas le royaume du Chat mobile. Il demeure loin derrière le leader mondial Tencent QQ, dont la domination repose sur une importante base d'utilisateurs chinois.

Dans ce classement mondial des réseaux mobiles, il demeure cependant en bonne position devant WeChat, réseau appartenant également à Tencent. Mais peut-être plus pour longtemps ! Ce réseau très convoité et très observé connait une croissance exponentielle. Nous ne serions pas surpris qu'il le surpasse d'ici un an ou deux.

LINE et KakaoTalk sont très discrets sur leurs audiences réelles. Elles sont estimées autour de 100 millions d'utilisateurs, localisés principalement en Corée, Japon et Indonésie.

Et pour la perspective française, aujourd'hui, selon Global Web Index, 1% des internautes français utilisent WhatsApp, soit 350 000 utilisateurs déjà conquis.

Pour conclure, un chiffre : un million d'utilisateurs rejoigne chaque jour WhatsApp, faisant de cette nouvelle du jour certainement l'une des plus chaudes de l'année 2014.