Julien Thibon

Il y a exactement 4 ans, je jouais un coup de bluff et demandais à We Are Social de m’accueillir pour boire un café en guise d’entretien d’embauche. C’est finalement Mathieu qui m’a offert un Coca et sa compagnie pendant plus d’1 heure.
Quelques rencontres plus tard avec Safia, Camille et Sandrine, et je rejoignais l’agence. Sans savoir exactement ce que j’allais y faire, mais convaincu que j’allais m'y sentir bien. Je ne mesurais pas exactement à quel point.

Aujourd’hui, il m’est difficile de résumer quasiment 4 ans dans l'agence. Celle-ci a grandi et beaucoup de choses se sont passées. A tel point que j’ai eu souvent l’impression de vivre plusieurs vies en une seule ici.

Chez We Are Social, j’ai commencé « Consultant junior ». S'il y a bien un nom de poste qui ne veut rien dire, c’est bien « Consultant », car on peut tout y mettre.
Chez We Are Social, un consultant, c'est une sorte de combo magique : CM + Chef de Projet + Planneur strat’ + Créa + Commercial.
Ce jonglage au quotidien entre les compétences, par des jeunes diplômés pour la grande majorité, peut paraître périlleux vu de l’extérieur. C’est pourtant ce qui, selon moi, a constitué et constitue toujours la force de WAS depuis maintenant 6 ans.

En ce qui me concerne, ce mélange de genres n’a jamais été aussi vrai que lors de mes premiers mois à l’agence. A cause de quelques lignes sur mon CV, je suis vite devenu avec Fabrice puis Julien, "DA" officieux. A moi les maquettes d’applis Facebook, landing page et premiers CM créatifs en plus des calendriers édito et recos !

A l’époque, FB et Twitter n’étaient pas aussi visuels qu’aujourd’hui. Pas d’équipe créa chez WAS donc. Pas plus que d’équipe Stratégie, Créatech ou encore RH qui remplissent aujourd’hui nos 4 étages rue des Vinaigriers.

We Are Social à mon arrivée, c’était plutôt 18 personnes autour d’une table. Toutes habitées par 1 mission : accompagner les marques dans le changement d’ère de la communication que nous vivons. Une ère où il faut avant tout écouter le consommateur et comprendre son langage, avant de lui parler.

4 mois après mon arrivée, on m’a mis sur le chemin d’une marque : « We Are Tennis par BNP Paribas ». Marque pour laquelle je travaille encore aujourd’hui. C’est peu dire que cette rencontre a changé beaucoup de choses dans ma vie.

Pendant 3 ans, avec une team dirigée par Guillaume puis l’incroyable ovni Nicolas, on a décidé de "dépasser notre poste" comme dirait notre ami footballeur Dugarry. Du coup, en plus de nos missions du quotidien, on s'est amusé avec les différents réseaux sociaux pour y rajouter une - grosse - pincée de créatech et concevoir des projets comme Tweet & Shoot, Virtual T-Break, AceCalibur, Sun/Set & Match...
Ces expériences nous ont amenés, cette année, à concevoir une campagne 360° reposant sur un insight social : “donner aux supporters de tennis plus de moyens d’exprimer leur passion dans les stades”. Au coeur de notre campagne, notre premier spot TV starring John McEnroe dans une ambiance mélangeant Kubrick à Wes Anderson !

Depuis ce coup de bluff et ce Coca partagé avec Mathieu il y a 4 ans, j’ai donc pu m’amuser avec Tsonga, Monfils et McEnroe, organiser des projets de Londres à Singapour, voir grandir l’agence, naître des teams de plus en plus grandes, travailler avec des gens plus inspirants les uns que les autres, et devenir aujourd’hui Directeur Conseil. Plusieurs vies en une, comme je vous disais.

Mais ce que j’aimerais qu’on retienne de mon parcours chez We Are Social jusqu’ici, ce sont surtout mes deux titres de Champion de ping-pong et de Fifa. Ainsi que mes (rares) performances au PingSquash et mon engagement dans l’équipe de ballons de plomb "We Are Football".

Parce que si j’ai pu aussi bien vivre toutes ces vies en si peu de temps, c’est grâce à tous les loisirs, soirées et autres séminaires autour du boulot qui nous ont été offerts. Des moments où tu oublies complètement le taf’ de dingue, les projets à lancer dans des délais…”challengeants” et les négociations budgétaires du quotidien.

Ce sont ces moments qui m’ont rapproché de gens fous mais passionnants. Et qui font qu'aujourd’hui, comme Mathieu avec moi il y a 4 ans, je suis prêt à boire un Coca (Life) avec vous, et vous parler de toutes les bonnes choses que vous pourrez peut-être vivre en venant ici.