Notre dernière mise à jour du Global Digital Snapshot 2017, réalisée en partenariat avec Hootsuite, révèle que le nombre d’utilisateurs sur le Social Media a dépassé la barre des 3 milliards.

Cette croissance ne montre aucun signe de ralentissement avec un évolution de 4% par rapport au semestre précédent, ce qui représente environ 1 million de nouveaux utilisateurs chaque jour.

Vous trouverez le rapport complet avec le SlideShare intégré ci-dessous (et vous pouvez le télécharger gratuitement juste ici). Mais restez un peu avec nous pour découvrir des informations et analyses complémentaires.

Social Media : le passe temps préféré du monde ?

Facebook participe majoritairement à la croissance du Social Media sur les 4 derniers mois après avoir dépassé les 2 milliards d’utilisateurs actifs par mois :

D’autres acteurs du Social Media ont contribué à cette croissance comme notamment YouTube qui prend la deuxième place de notre classement des plateformes en nombre d’utilisateurs actifs par mois (1,5 milliards d’utilisateurs) :

Sur une échelle régionale, WeChat consolide sa place de leader en Chine avec plus de 870 millions d’utilisateurs chinois soit plus de 90% des 938 millions d’utilisateurs que comptabilisent Tencent (le groupe possédant WeChat).

Malgré une baisse de ses utilisateurs, LINE continue sa croissance au Japon, pays où la plateforme est née, avec 70 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Kakao Talk connaît un scénario identique puisque sa croissance se résume à son marché local, la Corée du Sud, en atteignant les 42,4 millions d’utilisateurs.

VK (aussi connu sous le nom VKontakte) connaît un semestre difficile suite à la décision de l’Ukraine de bloquer la plateforme dans son pays, provoquant ainsi une chute de ses utilisateurs actifs par mois. Le principal acteur bénéficiant de ce rebondissement est Facebook récupérant plus de 60% des utilisateurs ukrainiens ayant perdu leur accès à VK.

Il est important de noter que l’ensemble de ces résultats suggèrent une très forte croissance des applications de messagerie comme WhatsApp et Facebook Messenger mais ces plateformes ne communiquent pas sur un nombre d’utilisateurs par régions. Il est donc difficile d’étudier et comparer les évolutions de ces plateformes par pays.

L'ascension du mobile

L’adoption du mobile ne cesse de progresser dans le monde entier, selon le reporting de GSMA Intelligence, nous comptons plus de 650 000 nouveaux utilisateurs par jours depuis notre précédente étude.

Les derniers chiffres provenant d’Ericsson montrent que la connectivité sur mobile continue fortement d’évoluer avec une moyenne de 2,3GB consommés par utilisateur de smartphone tous les mois :

Cette évolution de 70% vs juin 2016 reflète l’augmentation de la variété des activités que nous pouvons avoir sur nos smartphones. Les derniers chiffres sur le téléchargement des applications recensés par AppAnnie montrent qu’il existe en effet aujourd’hui très peu de secteurs de notre vie délaissés par le mobile :

Ces nouvelles données suggèrent que le mobile est devenu le device le plus important pour ⅔ de la population mondiale. Il est devenu le plus important que ce soit en nombre d’heures passées sur des jeux commes Candy Crush ou par les possibilités “life-changing” qu’il offre comme par exemple donner accès à un service bancaire à plus de 2,5 milliards de personnes n’ayant pas de compte bancaire.

Google s’alimente de plus en plus de cette activité sur mobile. Avec Android, il étend son leadership sur le marché des OS mobiles. Les dernières données suggèrent que plus de ¾ de tous les smatphones connectés sont sous Android, ce qui signifie que Google en connait plus sur ses utilisateurs que le Père-Noël lui-même.

Cependant, le partage du marché des OS entre Android et Apple reste statique depuis ce début d’année 2017. Il apparaît donc que la croissance d’Android se soit faite au dépend d’autres acteurs, plus petits. Android et iOS se partagent dorénavant plus de 92% du marché des OS de smartphones utilisés pour accéder à internet :

Le dernier rapport sur le mobile réalisé par Ericsson montre que le potentiel de connectivité ne cesse d’évoluer lui aussi. En effet, sur le premier semestre 2017, 4 téléphones sur 5 qui se sont vendus étaient des smartphones.

En allant plus loin dans les chiffres, il apparaît clairement que les individus ont des comportements différents sur smartphone et sur tablettes. Ce n’est pas une surprise mais ces différences pointées dans notre rapport relèvent de l’importance pour les marketers d’avoir une approche différente selon les devices.

Les données de AppAnnie (voir ci-dessus) démontrent que nous utilisons les smartphones pour une large palette de besoins alors que les usages des tablettes se concentrent principalement sur le divertissement et sur la consommation passive de contenus.

Quant aux données fournies à nouveau par Ericsson, nous apprenons que les vidéos comptent pour 42% du trafic sur mobile contre 58% du trafic pour les tablettes. Inversement, les usages du Social Media sont proportionnellement beaucoup plus importants sur mobile que sur tablette.