Le dernier rapport trimestriel 2018 de Hootsuite et We Are Social nous révèle de nombreux changements dans le digital, le social et le mobile ces trois derniers mois.

Q3 2018 Global Overview

Il y a beaucoup de tendances encourageantes dans le nouveau rapport, mais aussi certaines plus négatives que nous suivrons de près dans les prochains mois.

Ainsi, Facebook a vu les clics de ses publicités chuter de façon spectaculaire au cours des trois derniers mois, avec un recul de 20%.

Vous pourrez explorer en détail toutes les données dans le nouveau rapport sur Slideshare ci-dessous (cliquez ici si cela ne fonctionne pas), mais nous vous proposons déjà les grandes lignes à retenir de Q2 2018.

Le digital toujours en forte croissance

Le nombre d'internautes dans le monde a augmenté de 8% sur 1 an, boosté par l’accélération de l’accès à internet en l’Afrique et en l’Asie du Sud.

Environ 300 millions de personnes de plus ont eu accès à internet ces douze derniers mois, soit une moyenne de près de 10 nouveaux utilisateurs par seconde.

Q3 2018 - Digital Annual Growth

Plus de 4,1 milliards de personnes sont désormais connectés, ce qui représente 54% de la population mondiale en juillet 2018.

Le nombre de personnes utilisant les médias sociaux continue également de croître à un rythme impressionnant. En juillet 2018, les utilisateurs mondiaux ont ainsi augmenté de 11% en un an.

Avec 328 millions de nouveaux utilisateurs de réseaux sociaux ces 12 derniers mois, c’est près de 1 million de nouveaux utilisateurs qui rejoignent les réseaux sociaux chaque jour, bien que cette croissance ne soit pas aussi rapide qu'au cours du premier trimestre 2018.

Plus de 3,3 milliards de personnes utilisent désormais les réseaux sociaux chaque mois, et au moins 92% d'entre eux y accèdent via des appareils mobiles.

Des internautes de plus en plus mobiles

Selon les dernières données de StatCounter, le mobile représente désormais plus de 52 % du trafic Web mondial, en légère baisse depuis juillet 2017, mais en hausse d'environ 2% par rapport au trafic global en avril 2018.

En revanche, on observe une légère baisse de la part des pages Web consultées sur ordinateurs portables et fixes au cours des trois derniers mois, bien que la part de ces devices ait augmenté d'environ 3% sur 1 an.

Q3 2018 - Share of Web Traffic

La part relative des pages Web consultées sur tablette continue également de baisser, mais cette tendance peut s'expliquer par l'augmentation du nombre de pages consultées sur mobile, entraînant ainsi une baisse de la part de l'utilisation des tablettes pour le web, plus qu'une diminution réelle de l'utilisation de tablettes.

L'étude Google Consumer Barometer propose une analyse plus radicale des préférences des utilisateurs, les dernières données suggérant que les internautes du monde entier sont presque cinq fois plus susceptibles de se tourner vers leur téléphone mobile qu'un ordinateur lorsqu'ils veulent se connecter au web.

Seulement 12% des utilisateurs déclarent qu'ils sont plus susceptibles d'avoir accès à Internet via un PC ou une tablette, contre 57% qui déclarent que leur téléphone est leur device de référence pour le web.

Q3 2018 - Connection Speeds

Les différences entre ces deux données semblent indiquer que les gens sont plus susceptibles de se tourner vers leur téléphone mobile pour des activités en ligne rapides, mais que - quand c’est possible - ils préfèrent utiliser un ordinateur pour une navigation plus approfondie.

Des vitesses de connexion en augmentation

Ookla signale que les vitesses moyennes d'accès à Internet ont augmenté au deuxième trimestre, avec une connexion fixe moyenne de 8% plus rapide vs le premier trimestre 2018.

La vitesse de la connexion mobile moyenne a elle, augmenté de plus de 1 Mbps (mégabit par seconde), soit une amélioration de 6%.

Singapour abrite toujours les connexions Internet fixes les plus rapides au monde, à plus de 180 MBPS. Cela représente une augmentation de près de 12% en trois mois seulement, ce qui signifie que la connexion Internet fixe moyenne dans la Ville du Lion est maintenant 20% plus rapide que la connexion moyenne que le 2ème Hong Kong.

Le Qatar quant à lui a bondi de 5 places dans le classement de la vitesse de connexion mobile pour ravir la première place à la Norvège. Les connexions mobiles dans l'état du Golfe bénéficient désormais d'une vitesse moyenne de 63,22 MBPS, en hausse de 22% par rapport à avril 2018.

Q3 2018 - Connection Speed Rankings

Le commerce en ligne en forme

Taobao et Amazon ont progressé dans dernier classement mondial des sites web (réalisé par Alexa), avec Reddit qui est le plus gros perdant en termes de chiffres ce mois-ci, malgré ses résultats impressionnants au premier trimestre

Q3 2018 - Alexa Website Ranking

Quant au dernier classement de sites Web de SimilarWeb, il nous révèle quelques changements notables, avec YouTube qui dépasse Facebook pour prendre la deuxième place, derrière Google.

Amazon grimpe également 3 places dans le classement pour occuper la 14ème place. Il est à noter que nous avons collecté ces données avant le Prime Day d’Amazon, et il est donc probable que l’acteur de e-commerce connaîtra une nouvelle hausse lors de notre prochain rapport trimestriel.

Q3 2018 - SimilaWeb Website Ranking

Le nombre de visiteurs des e-commerçants a légèrement augmenté depuis notre dernier rapport : 92% des internautes dans le monde se rendent sur des plateformes de e-commerce chaque mois, contre 91% il y a trois mois (source GlobalWebIndex).

Plus des trois quarts de ces clients ont converti au moins une de leurs visites en achat, avec 75% des internautes qui déclarent avoir acheté un article en ligne au cours du dernier mois.

Q3 2018 - E-Commerce Activities

Notons également la croissance significative de l'utilisation des applications shopping au cours des trois derniers mois.

65% des utilisatrices d'Internet utilisent désormais des applications d'achat chaque mois (contre 61% au dernier trimestre), contre 62% pour les hommes (contre 59%).

Q3 2018 - E-Commerce by Platform

Le nombre de personnes à la recherche de produits à acheter est resté stable au cours des trois derniers mois. Les derniers chifffres de Google Trends nous en disent plus sur le type de recherches.

L’effet “Coupe du Monde”

Pour ce dernier trimestre, sans grande surprise, ce sont les recherches Google liées à la Coupe du Monde de la FIFA qui ont explosé, avec un volume de requêtes internationales en hausse de 2 000% par rapport à cette même période l’an dernier.

Les joueurs eux-mêmes semblent avoir profité de l’effet Coupe du Monde sur leurs réseaux. Parmi les différents joueurs, c’est Neymar Jr qui a enregistré la plus forte croissance du nombre de fans sur Instagram, avec 10 millions de nouveaux abonnés depuis avril !

Cristiano Ronaldo a vu son compte Instagram faire un bond de 6,7 millions nouveaux abonnés au cours des 3 derniers mois. Il a cependant été détrôné par Leo Messi, qui a attiré 7,7 millions nouveaux abonnés sur la même période. C’est 1 million de plus que Ronaldo, mais ce dernier reste tout de même le 3ème compte Instagram le plus suivi, avec plus de 136 millions d’abonnés.

Q3 2018 - Most-Followed Instagram

App Annie remarque également que les applications mobiles permettant aux utilisateurs de suivre les matchs en direct sur leurs téléphones ont connu une croissance impressionnante pendant la Coupe du Monde. Aux États-Unis, les applications de Telemundo Deportes, de FOX Sports GO et de FOX Sports se sont classées au premier, deuxième et troisième rang (respectivement) en termes d’utilisation moyenne. Ces trois mêmes applications ont d’ailleurs intégré le top 10 des applications les plus utilisés en terme de temps passé (ce qui n’était pas le cas 3 semaines avant l’événement).

Au Royaume-Uni, les utilisateurs ont passé plus de 6 millions d'heures sur les 10 premières applications sportives d’Android pendant les trois premières semaines de la Coupe du monde - soit une augmentation de 65% par rapport aux trois semaines précédant l'événement.

La voix se fait entendre

Les derniers chiffres de GlobalWebIndex montrent que l’utilisation de la recherche vocale et des commandes vocales se développent dans le monde entier, notamment en Asie qui connaît la plus forte progression de ces usages.

Près de la moitié des internautes des deux plus grands pays du monde - la Chine et l'Inde - déclarent avoir utilisé des interfaces vocales au cours du dernier mois, bien que l'Indonésie arrive en tête du classement mondial, avec 49%.

Q3 2018 - Voice by Country

Les personnes les plus jeunes sont les plus susceptibles d'utiliser la voix : 45% des internautes dans le monde âgés entre 16 et 24 ans déclarent avoir utilisé des interfaces vocales le mois dernier, contre seulement 17% des 55-64 ans.

Q3 2018 - Voice by Age

La moyenne mondiale est passée à plus de 37%, mais les chiffres varient considérablement d'un pays à l'autre : à peine 1 internaute sur 8 au Japon (13%) affirme avoir utilisé la recherche vocale ou vocale au cours du dernier mois.

Ces chiffres peuvent s’expliquer par la place donnée aux normes culturelles, qui peuvent jouer un rôle important quant à l’utilisation des interfaces vocales : selon les pays, les habitants seront peut être plus ou moins à l’aise pour donner de la voix, en particulier dans les lieux publics.

Notamment au Japon, où il est encore interdit de téléphoner dans les transports afin de ne pas perturber le voyage des autres passagers.

La situation pourrait s’avérer différente en Chine, où les habitants sont déjà habitués à “parler” à leurs appareils en public, souvent plusieurs fois par jour, sur des plateformes sociales comme WeChat (Weixin).

Les habitudes personnelles peuvent également jouer un rôle : les personnes qui utilisent des interfaces textuelles depuis de nombreuses années auront psychologiquement du mal à passer à la voix, à force d’inertie.

Cependant, avec toutes les plus grandes entreprises Internet au monde - Google, Facebook, Apple, Amazon, Tencent et Baidu - qui intègrent la voix au cœur de leurs derniers services, applications et appareils, l'utilisation de la voix se développera probablement rapidement dans le monde au cours des prochains mois.

La montée en puissance de YouTube

Facebook domine toujours le paysage des médias sociaux : lors de sa dernière publication de résultats, le réseau social déclarait 2,2 milliards d'utilisateurs actifs sur sa plate-forme «de base», correspondant à une hausse de 67 millions - soit 3% - par rapport au trimestre précédent. Un résultat remarquable si l'on considère les défis que Facebook a affronté au cours des trois derniers mois...

Toutefois, YouTube semble combler l'écart et a annoncé dernièrement que la plate-forme comptait désormais plus de 1,9 milliard d'utilisateurs actifs dans le monde.

Q3 2018 - Social Platforms

Instagram a également fait l’actualité ces dernières semaines et a annoncé "une communauté de plus d’un milliard"... avant de préciser quelques jours plus tard que ce chiffre représentait les comptes actifs, et non les utilisateurs actifs.

Les dernières données des outils publicitaires de Facebook suggèrent que les marketeurs pourraient potentiellement toucher un peu plus de 2 milliards de personnes sur Facebook, contre 844 millions via Instagram.

Une analyse plus approfondie de ces derniers chiffres confirme une augmentation constante de l'âge moyen des utilisateurs de Facebook, avec seulement 34% de l'audience publicitaire de la plateforme qui a moins de 25 ans, contre 35% il y a trois mois.

Q3 2018 - Facebook by Age & Gender

Twitter a également connu des changements notables dans son audience publicitaire, peut-être en partie à cause de la suppression de 70 millions de faux comptes annoncée par l’entreprise ces dernières semaines.

Le changement majeur est celui de la répartition par sexe, les utilisateurs masculins représentant désormais 64% de l'audience publicitaire de la plateforme - une augmentation significative par rapport aux 57% signalés il y a trois mois.

Les “corrections” apportées par Twitter sur sa base d’utilisateurs semblent également avoir réduit l'âge moyen de son public, les utilisateurs de moins de 25 ans représentant désormais le tiers du total, contre 31% au dernier trimestre.

Q3 2018 - Twitter by Age & Gender

LinkedIn nous a partagé ses derniers chiffres pour le rapport de ce trimestre, et nous indique que ses utilisateurs enregistrés dépassent désormais les 560 millions.

Toutefois, il s’agit là du nombre total d'utilisateurs enregistrés, et non des utilisateurs actifs mensuels tels que nous les donnons pour les autres plateformes.

LinkedIn ne publie pas ses données sur les utilisateurs actifs mensuels, mais d’après SimilarWeb la plateforme Web de LinkedIn attirerait près de 300 millions de visiteurs uniques chaque mois.

Q3 2018 - LinkedIn Overview

D’après LinkedIn, plus de 70% de ses utilisateurs mondiaux se trouvent en dehors des États-Unis, l'Inde se classant deuxième dans le classement des utilisateurs enregistrés de la plateforme.

Notons également le nombre intéressant d’utilisateurs enregistrés en Chine. En effet, LinkedIn reste la seule grande plateforme sociale occidentale qui ne soit pas bloquée en Chine, et bien que que ses utilisateurs locaux sont peu nombreux comparés à la population totale du pays, les marketeurs et les recruteurs pourraient être intéressés par le profil économique des 41 millions d'utilisateurs de LinkedIn en Chine continentale.

Q3 2018 -  LinkedIn Top Countries

Baisse de l’engagement sur Facebook

On assiste à une baisse spectaculaire de 20% de l’engagement des publicités sur Facebook.

Les propres données de Facebook montrent que l'utilisateur mondial moyen clique sur seulement 8 publicités par mois, vs 10 il y a 3 mois.

Il est important de souligner que cet indicateur en baisse ne concerne que le comportement des utilisateurs, mais ne remet pas nécessairement en question le succès de la publicité sur Facebook. Les publicités Facebook peuvent en effet répondre à une variété d'objectifs, tels que la portée et la notoriété, qui n’appellent pas les utilisateurs à cliquer.

Par conséquent, ces changements pourraient ne pas avoir d'impact immédiat sur les revenus de Facebook. Néanmoins annonceurs et investisseurs garderont un œil sur ces chiffres au cours des prochains mois, afin d’observer si ces résultats indiquent le début d’un déclin pour la plateforme ou non.

Q3 2018 - Facebook Activities (inc Ad Clicks)

Les femmes continuent à plus cliquer sur les publicités que les hommes. Néanmoins elles cliquent en moyenne 10 fois par mois sur une publicité contre 12 fois en avril dernier.

Quant aux hommes, ils cliquent seulement 7 fois par mois en juillet 2018 contre 9 fois d’après notre rapport sur Q1 2018.

Ce phénomène ne concerne pas uniquement les publicités ; les données de Facebook montrent également des baisses sur d’autres niveaux d'engagements.

L'utilisateur mondial moyen a “aimé” en moyenne 10 publications au cours des 30 derniers jours, contre 11 les 3 derniers mois.

De même, le nombre de fois que l’utilisateur moyen de Facebook a commenté les messages a diminué, passant de 5 commentaires par mois en avril à 4 aujourd’hui.

On retrouve ces baisses dans le rapport Locowise, qui nous révèle que l’engagement sur tous les types de publications Facebook - organiques et médiatisées - a chuté de 4% au cours des trois derniers mois.

Q3 2018 - Locowise Facebook Engagement

Il y a potentiellement beaucoup de raisons différentes pour lesquelles l'engagement de Facebook a diminué au cours du dernier trimestre.

Il serait tentant de supposer que cette baisse est le résultat des retombées de l’affaire Cambridge Analytica, mais c’est peu probable : Locowise indique en effet une augmentation de 27% de pages Facebook investissant en media au deuxième trimestre 2018 comparé au premier trimestre.

Q3 2018 - Locowise Facebook Reach

Il se peut également que les annonceurs aient changé la façon dont ils utilisent la publicité sur Facebook en se focalisant sur la notoriété simple plutôt que l’engagement pur. Cependant, il est peu probable qu’un nombre suffisant d’annonceurs change de comportement en même temps pour déclencher cette baisse au niveau mondial.

En réalité, il est plus probable que divers facteurs combinés aient provoqué cette baisse. Même les efforts de Facebook pour retravailler le Newsfeed peuvent avoir joué un rôle.

La baisse pourrait également simplement être une «variation saisonnière», et il y a de fortes chances que nous puissions voir le nombre de clics publicitaires rebondir dans les semaines à venir.

Quelles qu’en soient les causes, ces dernières données rappellent aux acteurs du marketing que leur page Facebook est sans doute “la leur”, mais qu’ils continuent à en louer l’audience.

Un conseil : méfiez-vous de toute dépendance unique vis-à-vis d'une plateforme ou d'un canal donné et essayez toujours de maintenir un “régime sain et équilibré” en matière de distribution de contenu, en particulier sur les réseaux sociaux.

Si vous souhaitez approfondir la baisse de l’engagement Facebook dans le monde, consultez l’étude distincte et approfondie des chiffres par pays à venir dans les prochains jours.

Des téléphones mobiles de plus en plus “smart”

D’après GSMA Intelligence et Ericsson Mobility Report, plus de 5,3 milliards de smartphones sont utilisés dans le monde, ce qui représente plus de 60% de toutes les connexions mobiles..

Q3 2018 - Mobile Connections

Toutefois, étant donné que le nombre total d’utilisateurs mobiles uniques dans le monde n’est que de 5,1 milliards, il est clair qu’un nombre croissant d’utilisateurs mobiles utilisent désormais 2 smartphones ou plus.

Malgré le nombre croissant de personnes qui répartissent leurs activités internet sur plusieurs appareils, la quantité de données consommées sur chaque appareil continue de croître avec un utilisateur de smartphone moyen qui consomme désormais 3,4 Go de données mobiles chaque mois.

Q3 2018 -  Mobile Bandwidth

Nous dépensons davantage d’argent sur les applications de nos smartphones. D’après App Annie, les utilisateurs de smartphones du monde entier ont dépensé 18,5 milliards de dollars US en applications mobiles au cours des 3 dernièrs mois, ce qui correspond à un revenu moyen par téléphone de 3,48 dollars.

Le nombre total d'applications téléchargées au deuxième trimestre de 2018 était de plus de 28 milliards, ce qui signifie que l'utilisateur de smartphone moyen a téléchargé au moins 5 nouvelles applications au cours des trois derniers mois.

Q3 2018 - App Trends

Cette croissance continue d'être alimentée par les téléchargements des pays en développement, App Annie souligne que les utilisateurs indiens et en indonésiens ont joué un rôle important dans cette croissance.

En dépit du fait qu’il domine déjà le classement mondial des utilisateurs de réseaux sociaux, Facebook continue de surpasser le classement des nouvelles applications mobiles téléchargées d’App Annie’s. Les différentes applications de la société représentent 4 des 5 applications les plus téléchargées en juin 2018.

Q3 2018 - App Rankings

Les jeux représentent la majeure partie du classement des téléchargements et chiffre d’affaires des applications mobiles d'App Annie bien que Netflix et Tinder soient des exceptions notables dans le top 10 des classements de juin de la société en chiffre d’affaires.

Les utilisateurs d'iOS ont tendance à dépenser plus en moyenne par rapport aux utilisateurs d'Android, bien que les montants dépensés varient considérablement d'un pays à l'autre.

Pour célébrer les 10 ans de l'App Store, Sensor Tower a publié un classement par pays des dépenses moyennes par habitant sur cinq ans, de 2012 à 2017.

Le Japon arrive en tête avec une avance considérable ; avec une dépense par habitant qui est presque le double de celle de l'Australie, deuxième, et plus de trois fois supérieure à celle du huitième Canada.

Q3 2018 - App Store Per Capita Ranming

Plus globalement, Android a étendu son avance sur iOS, StatCounter signalant que le système d'exploitation appartenant à Alphabet est désormais à l’origine de 77% de toutes les demandes de pages Web provenant d'appareils mobiles.

Combinés, Android et iOS représentent désormais près de 96% du marché mondial de la téléphonie mobile.

Q3 2018 - Mobile OS Share

Conclusion

Alors que la confiance et la confidentialité demeurent des thèmes importants dans les médias, il semble que la plupart des utilisateurs continuent à voir dans leur quotidien plus d'avantages que de risques dans l'utilisation des appareils et services connectés.

Il n'y a aucun signe évident (pour le moment) que ces sujets aient eu un impact significatif sur les préférences ou le comportement des gens, et à l'aube de la seconde moitié de l'année, 2018 sera encore une année de croissance digitale exceptionnelle.

Si vous souhaitez découvrir tous nos rapports précédents, ainsi que la dernière image pays par pays de 239 pays et territoires à travers le monde, cliquez simplement ici.

* Notez que nous avons modifié la méthodologie utilisée pour signaler les utilisateurs actifs mensuels pour Facebook depuis notre rapport du premier trimestre. Par conséquent, les numéros d'utilisateurs de Facebook sur ce graphique ne seront pas directement comparables à ceux que nous avons signalés dans les versions précédentes.