Fonctionnalités, tendances, études, nouveaux formats publicitaires... Que faut-il retenir de la semaine en social média ? Une app Facebook pour créer des mèmes, Snapchat qui mise sur ses stars de la réalité augmentée, et Google qui va restreindre les publicités politiques.

Facebook lance l'app Whale pour créer des mèmes

Facebook vient de lancer au Canada l’application Whale qui permet de créer des mèmes en éditant des photos et en y ajoutant du texte ou des stickers. On peut ensuite directement les partager à son réseau. Les utilisateurs peuvent y créer leurs propres stickers grâce aux fonctions rognage et découpage. Un outil de dessin de forme libre est aussi disponible, pour plus de créativité. En développant ce type d'applications expérientielles, Facebook essaye de renforcer ses positions auprès des jeunes face à la concurrence offensive de Snapchat ou TikTok. Si les tests sont concluants, Whale sera progressivement déployée dans d’autres pays.

Snapchat dévoile un nouveau format publicitaire

Snapchat lance une nouvelle solution publicitaire pour les annonceurs baptisée "Extended Play Commercials". Celle-ci propose toujours une diffusion non skippable de la publicité pendant 6 secondes dans la section Discover. La nouveauté réside dans le fait que les annonceurs pourront désormais faire durer leur annonce jusqu’à 3 minutes. Ce nouveau format est susceptible d'intéresser les annonceurs qui souhaitent étoffer leur prise de parole, notamment à l'approche des fêtes de fin d'année.

Twitter étend la fonctionnalité “masquer les réponses” au monde entier

Après l’avoir testée au Canada, aux Etats-Unis et au Japon, Twitter étend au monde entier la fonctionnalité permettant aux utilisateurs de masquer les réponses indésirables à leurs tweets. D’après Suzanne Xie, la directrice de la gestion des produits de la plateforme, “Tout le monde devrait se sentir à l'aise en parlant sur Twitter. Pour ce faire, nous devons changer le mode de fonctionnement des conversations sur notre service”. L’expérience a montré que la plupart des utilisateurs cachent les réponses qu'ils trouvent non pertinentes, hors sujet ou ennuyeuses. Bien que la sortie de la fonctionnalité soit controversée, Twitter montre sa volonté d’encourager des conversations plus saines sur sa plateforme.

Snapchat investit 750 000$ pour ses stars de la réalité augmentée

Snapchat compte tripler ses investissements auprès des influenceurs de la réalité augmentée en 2020. Cette hausse significative démontre l’ambition de Snapchat d’être le lieu de créativité de ces générations d’influenceurs. Dans le même temps, Snapchat encourage les créateurs des fameux filtres Lenses, à intégrer plus de storytelling à leurs créations. En plus d’être un espace de création, ces filtres sont aussi un outil publicitaire intéressant que Snapchat vend aux annonceurs, et qui lui permet de garder le contrôle sur l’écosystème de réalité augmentée.

Youtube lance les bannières masthead sur les écrans TV

Les annonceurs peuvent désormais opter pour les bannières YouTube Masthead pour la télévision sur la base d'une tarification au CPM (coût pour mille impressions). YouTube qui affirme que le temps de visionnage quotidien sur des écrans TV dépasse désormais les 250 millions d’heures, souhaite en effet offrir aux annonceurs la possibilité de toucher les téléspectateurs. Ce lancement intervient suite à des tests réussis de la version bêta depuis septembre, qui se poursuivront jusqu’en juin pour offrir la possibilité d’affiner les ciblages.

Google va restreindre les publicités politiques

Google compte étendre l’interdiction de cibler ses utilisateurs selon leur supposée orientation politique dans les campagnes publicitaires politiques. Les partis politiques pourront seulement les cibler en fonction de leur âge, leur genre et leur localisation. Cette restriction, déjà en place en Europe, sera étendue au monde entier à partir du 6 janvier 2020.