60% de la population mondiale est désormais connectée !

L’adoption et l’usage des technologies connectées continuent de croître dans le monde.

Notre update du Digital Report 2021 à Avril, publié en partenariat avec Hootsuite and We Are Social, révèle que plus de 6 personnes sur 10 dans le monde utilisent Internet.

Le nombre d'internautes a augmenté de plus de 330 millions au cours de l'année écoulée, pour atteindre un total de plus de 4,7 milliards à début avril 2021.

Ce n'est pas la seule grande nouvelle du rapport de ce trimestre ; nous aborderons également les sujets suivants :

  • Une nouvelle étape importante dans la croissance des médias sociaux.
  • Des informations intéressantes sur les plateformes sociales "préférées" dans le monde 
  • Des statistiques actualisées sur l'utilisation de TikTok dans le monde 
  • Un examen approfondi des centres d’intérêts liés aux médias sociaux
  • De nouvelles données sur l'évolution des comportements de recherche en ligne dans le monde.

Regardez la vidéo ci-dessous pour un résumé rapide de ces principaux enseignements, puis scrollez pour le rapport complet et notre analyse des dernières tendances essentielles.



Avant de nous plonger dans les données, nous remercions chaleureusement les partenaires qui rendent nos Global Digital Reports possibles : GWI, Statista, Semrush, Kenshoo, SimilarWeb, Locowise et App Annie.

Le rapport complet

Vous trouverez le rapport complet à date dans le SlideShare intégré ci-dessous (cliquez ici si cela ne fonctionne pas chez vous), mais poursuivez votre lecture pour comprendre ce que tous ces chiffres signifient pour vous.

1. L'état du numérique en avril 2021

Commençons par jeter un œil aux derniers gros enseignements de l'actualité numérique mondiale :

La population mondiale s'élevait à 7,85 milliards d'habitants au début d'avril 2021, soit environ 1 % de plus que l'année dernière à la même époque.

On compte 5,27 milliards d'utilisateurs uniques de téléphones mobiles dans le monde, ce qui signifie que plus des deux tiers des habitants de la planète possèdent désormais un téléphone mobile.

Le nombre d'utilisateurs d’Internet a augmenté de 7,6 % par rapport à l'année dernière pour atteindre 4,72 milliards, soit plus de 60 % de la population mondiale totale.

Plus d'un demi-milliard de nouveaux utilisateurs ont rejoint les plateformes de médias sociaux au cours des 12 derniers mois, portant le total mondial à 4,33 milliards en avril 2021.

Ces chiffres sont toutefois à nuancer, aussi, nous allons approfondir certaines des tendances essentielles de ce trimestre.

2. L'adoption d'Internet dépasse 60% de la population mondiale

L'analyse de Kepios révèle que plus de 6 personnes sur 10 dans le monde sont désormais connectées, avec plus de 4,72 milliards de personnes utilisant Internet en avril 2021.

Les derniers rapports indiquent que le nombre d’utilisateurs d'Internet a augmenté de 332 millions au cours des 12 derniers mois, ce qui équivaut à une augmentation de 7,6 % en évolution annuelle.

Cependant, la pandémie continue de limiter les recherches sur l'utilisation d'Internet dans le monde, de sorte que le total réel pourrait bien être plus élevé que ces chiffres ne le suggèrent.

En effet, comme nous le verrons plus en détail dans la section suivante, le nombre d'utilisateurs des médias sociaux a augmenté beaucoup plus rapidement que celui des utilisateurs d'Internet au cours de la même période.

Cela s'explique en partie par le fait qu'il est relativement simple pour les plateformes sociales de communiquer des chiffres précis et actualisés sur le nombre d'utilisateurs, car elles peuvent simplement collecter ces données directement à partir de l'activité sur leurs propres plateformes.

À l'inverse, les recherches sur l'adoption d’Internet nécessitent toujours des entretiens en face à face, car même un entretien téléphonique fausserait les résultats en faveur des personnes qui disposent déjà de la technologie nécessaire pour accéder à Internet.

Il convient également de noter que les médias sociaux continuent d'être un moteur essentiel de l'adoption de l'internet, et les dernières recherches de GWI indiquent que près de 99 % des internautes dans le monde âgés de 16 à 64 ans utilisent chaque mois un réseau social ou une plateforme de messagerie connectés à Internet.

Ainsi, étant donné la croissance rapide du nombre d'utilisateurs de médias sociaux dans le monde, il est tout à fait possible que les utilisateurs d'Internet aient également augmenté plus rapidement que ne le suggèrent les derniers rapports sur l'utilisation d'Internet.

La croissance de l'utilisation d'Internet est restée forte au cours de l'année écoulée, les dernières données suggérant une augmentation moyenne de plus de 900 000 utilisateurs par jour, soit 10,5 nouveaux utilisateurs par seconde. 

Cependant, les niveaux d'adoption d'Internet continuent de varier de manière significative à travers le monde.

Plus de 9 personnes sur 10 en Europe du Nord et de l'Ouest et en Amérique du Nord utilisent Internet aujourd'hui, mais plus de 3 personnes sur 4 en Afrique de l'Est ne sont toujours pas connectées.

L'adoption d'Internet reste également relativement faible en Asie du Sud, qui abrite la plus grande population non connectée du monde.

Plus d'un milliard de personnes ne sont pas connectées dans seulement trois pays de la région - l'Inde, le Bangladesh et le Pakistan - et notre analyse révèle que les femmes constituent la majorité de ces populations non connectées.

Mais malgré ces niveaux d'adoption relativement faibles, l'Asie du Sud compte deux fois plus d'internautes que l'Amérique du Nord.

À titre d'exemple, seulement 6,3 % des internautes dans le monde vivent aux États-Unis, contre plus de 13 % en Inde et 21 % en Chine.

Ainsi, pour comprendre ce que le monde entier fait réellement en ligne, il est essentiel de regarder au-delà des comportements des internautes des économies développées.

En fait, comme nous le verrons à plusieurs reprises tout au long de l'analyse de ce trimestre, ce sont les utilisateurs des économies les moins développées du monde qui sont à l'origine de la plupart des tendances Internet les plus intéressantes d'aujourd'hui.

3. L'adoption des médias sociaux s'accélère à nouveau

L'une des grandes surprises des données de ce trimestre est que l'adoption des médias sociaux continue de s'accélérer, malgré le rythme de croissance rapide que nous avions signalé depuis l'apparition de la pandémie.

L'analyse de Kepios suggère qu'il y a aujourd'hui plus d'un demi-milliard d'utilisateurs de médias sociaux de plus dans le monde que l'année dernière à la même époque, ce qui représente une croissance de près de 14 % d'une année sur l'autre.

Pour replacer ces chiffres dans leur contexte, le nombre d'utilisateurs de médias sociaux a augmenté en moyenne de plus de 1,4 million par jour au cours des 12 derniers mois - ce qui équivaut à 16,5 nouveaux utilisateurs par seconde.

Cette croissance rapide a propulsé le total mondial à 4,33 milliards, soit plus de 55 % de la population mondiale.

Ce total est également supérieur de 3 % au chiffre que nous avions communiqué il y a tout juste trois mois, ce qui signifie que le nombre d'utilisateurs de médias sociaux a augmenté deux fois plus vite au premier trimestre 2021 qu'au cours des trois mois précédents.

La Chine compte 85 millions de nouveaux utilisateurs social media en plus au cours des 12 derniers mois, ce qui représente environ 1 utilisateur sur 6 dans le monde au cours de cette période. L'Inde, l'Indonésie et le Brésil comptent également un nombre important de nouveaux utilisateurs à leurs totaux locaux.

4. WhatsApp est la plateforme sociale "préférée" dans le monde

GWI a récemment ajouté une série de nouvelles questions sur les médias sociaux à son enquête, et l'une d’entre elles demande aux personnes interrogées d'identifier leur plateforme sociale "préférée".

Avant d'examiner ces données en détail, il est important de souligner que nous avons retiré la Chine de l'ensemble des données qui alimentent les graphiques sur les "plateformes de médias sociaux préférées" dans nos rapports.

Les utilisateurs chinois ne peuvent actuellement pas accéder aux mêmes plateformes de médias sociaux que le reste du monde, de sorte que l'inclusion de données pour la Chine pourrait fausser les résultats mondiaux.

De même, notez que YouTube ne figure pas actuellement dans la liste des plateformes de médias sociaux dans le cadre de l'enquête de GWI, et qu'il n'apparaîtra donc dans aucun de ces classements (GWI classe YouTube comme une plateforme vidéo, et non comme une plate-forme de médias sociaux). 

Soulignons enfin que les réponses à cette question sont très subjectives et que les personnes interrogées peuvent utiliser des critères différents pour déterminer leur plateforme "préférée". 

Mais cela n'enlève rien à la valeur de ces données...

Dans le monde entier (hors Chine, donc), près d'un quart (24,1 %) des internautes âgés de 16 à 64 ans déclarent que WhatsApp est leur plateforme sociale préférée.

Facebook arrive en deuxième position dans le classement actuel, avec près de 22 % des personnes interrogées qui choisissent cette option, tandis qu'Instagram se classe troisième, avec 18,4 %.

Dans l'ensemble, les quatre principales plateformes de Facebook représentent plus des deux tiers (67,9 %) des favoris mondiaux, en dehors de la Chine.

Il peut être surprenant de constater que Twitter occupe la quatrième place au niveau mondial, bien que moins de 5 % des personnes interrogées aient choisi cette option.

Le fait que Twitter soit mieux classé que TikTok peut faire sourciller, mais il est important de rappeler que l'enquête de GWI ne porte que sur les utilisateurs âgés de 16 à 64 ans.

En effet, les données de GWI montrent clairement que les préférences varient de manière significative en fonction de l'âge et du sexe, même au sein de la tranche d'âge 16-64 ans.

Cependant, malgré ces variations, l'une des plateformes de Facebook reste le premier choix dans tous les groupes démographiques.

Comme nous le verrons plus en détail plus loin dans cette analyse, ces résultats renforcent l'hypothèse selon laquelle le nombre d'utilisateurs n'est pas toujours la meilleure mesure de l'opportunité des médias sociaux.

Mais pour mieux comprendre ces classements, examinons de plus près les raisons pour lesquelles les individus utilisent les médias sociaux.

5. La "socialisation" reste en tête des motivations sur les plateformes, mais les comportements évoluent

Dans l'ensemble, "rester en contact avec ses amis et sa famille" est la principale motivation de l'utilisation des médias sociaux au niveau mondial, environ la moitié des personnes interrogées déclarant qu'il s'agit de l'une des principales raisons pour lesquelles elles consultent les plateformes sociales (à noter que les personnes interrogées peuvent choisir plusieurs options).

Il est toutefois intéressant de noter que l'actualité et le divertissement sont également des moteurs importants de l'utilisation des médias sociaux, plus d'un utilisateur sur trois dans le monde affirmant qu'il s'agit de l'une de ses principales motivations.

Plus d'un quart des internautes âgés de 16 à 64 ans déclarent également se tourner vers les médias sociaux pour trouver de l'inspiration pour des choses à faire ou à acheter, tandis que 26,5 % disent visiter les plateformes sociales spécifiquement pour trouver des produits à acheter.

Les experts marketing seront peut-être surpris d'apprendre que les utilisateurs sont plus enclins à citer "voir le contenu de [leurs] marques préférées" comme motivation principale pour utiliser les médias sociaux qu'à citer "suivre des célébrités ou des influenceurs" (23,4 % contre 20,9 %) - nous examinerons ce point plus en détail juste après.

Il est de plus en plus évident que les médias sociaux sont une destination de choix pour le divertissement.

Plus de 4 internautes sur 5 âgés de 16 à 64 ans déclarent visiter les plateformes sociales pour trouver du contenu “drôle ou divertissant”, et ils sont plus nombreux à visiter des réseaux sociaux comme Facebook et TikTok pour trouver du divertissement que pour envoyer des messages à leurs amis et à leur famille (notez toutefois que cette donnée spécifique n'inclut pas les plateformes de messagerie comme WhatsApp ou Telegram).

Dans l'ensemble, les internautes disent utiliser ou visiter activement plus de six plateformes de médias sociaux par mois en moyenne.

Mais quelles sont les plateformes qui attirent le plus de monde ?

6. Les plateformes sociales les plus actives au monde

WhatsApp est peut-être la plateforme social media "préférée" au monde, mais Facebook revendique toujours la plus grande base d'utilisateurs actifs au monde.

Les dernières données montrent que Facebook attire désormais près de 2,8 milliards d'utilisateurs actifs mensuels, soit 57 millions de plus qu'il y a seulement trois mois.

Les données indiquent aussi que YouTube possède la deuxième plus grande base d'utilisateurs actifs au monde, les outils de Google précisant que les annonceurs peuvent désormais atteindre près de 2,3 milliards d'utilisateurs sur la plateforme chaque mois. 

(Ces chiffres ne représentent que les utilisateurs connectés dans une sélection de pays, et l'analyse de Kepios suggère que le nombre total de visiteurs mensuels sur l'application mobile et le site web de YouTube - y compris les utilisateurs non connectés - est probablement beaucoup plus élevé).

Les données placent WhatsApp en troisième position dans notre dernier classement,  la plateforme de messagerie attire au moins 2 milliards d'utilisateurs actifs mensuels selon ses dernières déclarations.

(Une fois encore, l'analyse de Kepios suggère que le nombre de comptes WhatsApp actifs mensuellement pourrait être beaucoup plus élevé que cela, nos calculs situant ce chiffre autour de 2,6 milliards.)

Cependant, étant donné que les comptes WhatsApp sont liés à un numéro de téléphone plutôt qu'à un profil d'utilisateur, il est fort probable que ce chiffre comprenne un certain nombre de comptes "secondaires" gérés par la même personne, en particulier lorsqu'il s'agit de comptes professionnels.

Ces derniers jours, un certain nombre de médias ont fait référence à un document Bytedance qui aurait "fuité " et qui révèlerait que les utilisateurs de TikTok sont désormais au nombre de 732 millions, ce qui indique que la plateforme a ajouté au moins 40 millions de nouveaux utilisateurs depuis août 2020.

Toutefois, ce chiffre n'inclut pas les utilisateurs de Douyin (la version de TikTok de Bytedance pour le marché de la Chine continentale), qui, selon certains, est techniquement la même plateforme.

Bytedance ne publie que les chiffres des utilisateurs actifs quotidiens de Douyin, les dernières déclarations révélant que 600 millions de personnes en Chine utilisent la plateforme chaque jour.

Cela suggère que TikTok et Douyin auraient désormais une audience combinée plus importante qu'Instagram ou WeChat.

Si on regarde plus largement, au moins 17 plateformes de médias sociaux comptent désormais au moins 300 millions d'utilisateurs actifs mensuels.

Cependant, LinkedIn ne publiant pas de données MAU depuis son rachat par Microsoft en 2016, il n'est pas certain que la plateforme puisse figurer sur cette liste (pour référence, le chiffre que nous communiquons pour l'audience publicitaire de LinkedIn est basé sur le total des membres inscrits, et non sur les utilisateurs actifs mensuels).

Ces chiffres d'utilisateurs actifs mensuels sont une mesure importante du potentiel d'une plateforme, mais ils peuvent aussi devenir une distraction pour les spécialistes du marketing.

Par exemple, comme indiqué plus haut, l'utilisateur type des médias sociaux déclare utiliser activement plus de 6 plateformes de médias sociaux chaque mois, et beaucoup de ces plateformes verront leur audience se chevaucher de manière significative.

Mais quelle est l'ampleur de ces chevauchements ? La réponse est simple : ils sont importants.

7.  Le chevauchement des audiences des médias sociaux

En ce qui concerne les utilisateurs âgés de 16 à 64 ans en dehors de la Chine, les données de GWI révèlent qu'à peine 1 % des utilisateurs de médias sociaux sont propres à une plateforme donnée.

De plus, pour de nombreuses plateformes, ce chiffre est beaucoup, beaucoup plus bas.

Les données de GWI indiquent que YouTube a la plus grande audience "unique", mais même dans ce cas, seulement 1 % des utilisateurs de YouTube âgés de 16 à 64 ans déclarent ne pas visiter d'autres plateformes sociales.

Ce chiffre tombe à 0,7 % pour Facebook et 0,2 % pour LinkedIn, mais pour de nombreuses petites plateformes, les chiffres sont encore plus bas.

Seul 1 utilisateur d'Instagram et de TikTok sur 1 000 âgés de 16 à 64 ans déclare ne pas utiliser d'autres plateformes sociales, tandis que les dernières données suggèrent que tous les utilisateurs de Snapchat dans cette tranche d'âge sont également des utilisateurs actifs d'au moins une autre plateforme.

Les données relatives aux chevauchements entre les différentes plateformes sont également intéressantes à décrypter.

Par exemple, environ 86 % des utilisateurs de TikTok âgés de 16 à 64 ans déclarent qu'ils utilisent également Facebook, tandis que 55 % des utilisateurs d'Instagram de la même tranche d'âge déclarent qu'ils utilisent également Twitter. Que nous racontent réellement ces données ?

Pour les experts marketing, la portée est importante, mais comme la plupart des utilisateurs sont présents sur une grande variété de plateformes sociales chaque mois, il est important de se rappeler qu’il existe plusieurs options pour atteindre cette portée. Ces résultats soulignent les avantages potentiels de l'adoption d'un mix de plateformes sociales plus variées.

Aussi, l'opportunité offerte aux marques par les médias sociaux ne se limite pas à la publicité. Les internautes du monde entier se tournent également de plus en plus vers les médias sociaux pour rechercher des produits et services qu'ils envisagent d'acheter.

8. Évolution des comportements de recherche

Nous suivons l'évolution des comportements de recherche dans le monde depuis quelques trimestres maintenant, et les dernières données démontrent que de plus en plus de personnes vont au-delà des moteurs de recherche traditionnels pour trouver des informations sur les marques.

Les données de GWI suggèrent que plus de 7 internautes sur 10 utilisent ou visitent désormais une forme de plateforme ou d'outil social lorsqu'ils recherchent des informations sur les produits qu'ils souhaitent acheter, et près de 45 % d'entre eux déclarent visiter des réseaux sociaux (comme Facebook, Instagram, etc…) dans ce but précis.

Le chiffre de la recherche de marques sur les réseaux sociaux est encore plus élevé dans les groupes d'âge plus jeunes, puisque près de 54 % des femmes âgées de 16 à 24 ans déclarent consulter les réseaux sociaux lorsqu'elles recherchent des informations sur des produits et des services.

Ce chiffre tombe à un peu moins de 30 % pour les utilisateurs de plus de 55 ans, mais cela représente tout de même une opportunité importante et convaincante pour les spécialistes du marketing.

Au-delà des médias sociaux, l'utilisation des interfaces vocales continue de croître, les dernières données de GWI montrant des augmentations significatives - même depuis notre rapport de janvier.

Au niveau mondial, près de 47 % des internautes âgés de 16 à 64 ans déclarent avoir utilisé des commandes ou des recherches vocales sur n'importe quel appareil au cours du dernier mois, mais ce chiffre atteint presque 60 % en Inde.

Ce sont là aussi les jeunes internautes qui sont à l'origine de cette tendance, puisque plus de 50 % des internautes de moins de 35 ans déclarent avoir utilisé des interfaces vocales au cours des 30 derniers jours.

(rappelons que la majorité des recherches vocales s'effectuent sur des smartphones ; ne limitez donc pas vos activités vocales aux "haut-parleurs intelligents" comme Alexa d'Amazon) 

Par ailleurs, plus d'un tiers des internautes déclarent avoir utilisé des outils de reconnaissance d'images tels que Pinterest Lens sur leur téléphone au cours du dernier mois.

L'utilisation de ces outils est considérablement plus élevée en Amérique latine et en Asie du Sud-Est, avec environ 6 répondants sur 10 au Mexique et au Brésil qui disent en avoir utilisé un au cours du dernier mois.

Mais l'enseignement peut être le plus important réside dans les tendances géographiques.

Dans ces trois nouveaux comportements de recherche - utilisation de la recherche sociale, des interfaces vocales et des outils de reconnaissance d'images - ce sont les utilisateurs des économies en développement qui ont adopté le plus rapidement les nouvelles technologies et approches !

Notons que les internautes de ces régions sont déjà deux fois plus nombreux que ceux des économies plus développées.

9. Le rôle des influenceurs

Un autre nouveau graphique intéressant du rapport de ce trimestre explore les types de comptes que les utilisateurs suivent sur les médias sociaux.

Les comptes des amis et de la famille arrivent en tête, mais - ce qui peut surprendre - moins de la moitié des personnes interrogées ont choisi cette option.

Les comptes liés au divertissement occupent les places suivantes dans le classement, avec plus d'un quart des personnes interrogées déclarant suivre des acteurs, des émissions de télévision, des comptes de mèmes et des musiciens.

Les experts du marketing seront peut-être intéressés d'apprendre qu'environ un cinquième de tous les utilisateurs d'Internet âgés de 16 à 64 ans déclarent suivre des entreprises en rapport avec leur travail.

Les utilisateurs sont plus susceptibles de suivre des entreprises et des marques auprès desquelles ils envisagent d'acheter que des influenceurs et d'autres experts. L'écart entre ces deux catégories est certes très faible - 21,6 % contre 21,3 % - mais cette constatation devrait tout de même être prise en compte lorsqu'il s'agit d'élaborer un plan global pour les médias sociaux.

Cependant, le nombre de personnes qui suivent des influenceurs varie considérablement selon la géographie.

Par exemple, plus de la moitié des utilisateurs d'Internet aux Philippines disent suivre des influenceurs, mais ce chiffre tombe à moins de 7 % en Russie.

Parallèlement - et comme c'est souvent le cas lorsqu'il s'agit de comportements numériques - le rôle des influenceurs varie également de manière significative en fonction de la démographie.

Dans l'ensemble, les femmes sont plus susceptibles de suivre des influenceurs que les hommes, bien qu'il soit intéressant de noter que ce résultat est inversé chez les baby-boomers.

Les jeunes sont également plus susceptibles de suivre des influenceurs que la génération de leurs parents, les femmes âgées de 16 à 24 ans étant plus de trois fois plus susceptibles de suivre des influenceurs que les femmes âgées de 55 à 64 ans.

Et puisque nous parlons d'influenceurs, il est bon de s'intéresser aussi aux vlogs (c'est-à-dire aux blogs présentés sous forme de vidéo).

Dans le monde entier, plus de la moitié (51,7 %) des internautes âgés de 16 à 64 ans déclarent avoir regardé un vlog au cours du dernier mois, mais il existe des disparités importantes entre les pays.

Aux Philippines, près de 9 internautes sur 10 regardent régulièrement des vlogs, mais au Japon, ce chiffre tombe à moins de 1 sur 10.

Ces chiffres ont toutefois augmenté régulièrement au cours des derniers mois, et les données montrent clairement que les vlogs sont une forme de divertissement de plus en plus populaire.

Les vlogs sont également un élément important pour les spécialistes du marketing, puisque près d'un internaute sur sept déclare se tourner activement vers les vlogs pour rechercher des produits et des services qu'il souhaite acheter.

Pour aller plus loin…

Les 200 diapositives du rapport de ce trimestre révèlent de nombreuses autres informations intéressantes, alors n'hésitez pas à consulter notre série complète d'analyses pour en savoir plus.

Voici quelques exemples de tendances à surveiller :

  • une croissance impressionnante des audiences publicitaires des différentes plateformes de médias sociaux, Instagram, Snapchat et Twitter ayant tous connu des augmentations considérables d'un trimestre à l'autre ;
  • des données explorant la popularité des podcasts dans le monde, avec la constatation surprenante que les podcasts sont davantage adoptés sur les marchés en développement comme l'Indonésie et l'Inde qu'aux États-Unis et en Europe ;
  • des tendances étonnantes dans les données sur le téléchargement d'applications mobiles fournies par App Annie, qui mettent en évidence la popularité croissante de messageries comme Telegram et Signal ;
  • un aperçu des dernières évolutions en matière de e-commerce et de paiement en ligne, fourni par Contentsquare et Worldpay ; 
  • les dernières tendances en matière de dépenses publicitaires numériques mondiales de Kenshoo, y compris un bond important des dépenses de recherche payante d'une année sur l'autre.

N'oubliez pas que vous pouvez toujours consulter tous nos rapports précédents - ainsi que notre collection complète de rapports sur les pays locaux - sur DataReportal.com.

C'est tout pour ce trimestre ; rendez-vous avec toutes les informations les plus récentes des trois prochains mois dans notre prochain rapport qui sortira en juillet !